Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Une balade (Pv Shannon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Icone de votre esprit :

Messages : 51
Date d'inscription : 28/10/2015

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Couple:
Autre(s):
avatar
Démon


Freya Hesediel

Démon

MessageSujet: Une balade (Pv Shannon)   Lun 2 Nov - 3:49



Une balade
Shannon & Freya

"La voix de Shannon était douce à mon oreille comparable au son produit par un carillon lorsque le vent le balance. Sa chaleur m'englobait toute entière et je ne pu m'empêcher de couiner de bonheur lorsqu'il pressa ses doigts dans mon dos. Il m'avait tant manqué. Il me paraissait s'être passé dix ans depuis notre dernière rencontre, j'en avais la chair de poule et l'estomac noué, presque les larmes aux yeux d'allégresse et de soulagement. Je savais que son absence m'avait pesé, mais je ne me serais jamais doutée que je puisse me sentir aussi émue. Je pense ne pas mentir lorsque j'affirme que cet instant est le plus beau de ma vie. Je n'échangerai ma place pour rien au monde, aucun Noël, aucun cadeau, aucun chèque et même aucune pierre magique. Mes ongles raclent le long de son dos tendrement, sans appuyer mais assez pour lui faire comprendre que je n'ai pas envie qu'il me lâche.

-Shannon...-l'appelle-je, alors que je me décolle juste assez pour observer ses grands yeux que j'adore tant, ses perles anthracites que ne semblent jamais entacher ni la colère ni le désir, à mon profond regret.

Je parviendrai à changer ça.Je me retourne légèrement, le nez froncé et la bouche pincée en une expression mutine qui interpelle directement ma mère. Cette dernière me regarde d'un air entendu et commence à attirer Papa dans la cuisine,  lui faisant la conversation avec un entrain rare. Elle rougit cependant déjà, il ne sera pas dupe longtemps. j'ai plutôt intérêt à filer directement. J'adresse un signe de tête reconnaissant à Kamui alors qu'il entraîne une Kotoko surexcitée près de la télé. Pipelette et naïve, mais surtout très curieuse, elle a un don pour se mêler de ce qui ne la regarde pas et j'ai beau l'adoré en cet instant, je ne veux Shannon que pour moi. Je veux pouvoir lui parler, le cajoler, pis je veux pouvoir lui voler des baisers en toute impunité et sans avoir la désagréable impression d'être espionné. Les doigts serrés sur la manche blanche de la chemise de Shannon, je le tire automatiquement en direction de la porte, l'attirant à toute allure dans les escaliers, en sens inverse, loin de la maison, loin de tous, mais tout près de moi. Ma main descend sur sa paume chaude alors que nous franchissons le portail du manoir et je ne peux m'empêcher de rire bêtement, juste parce qu'il est à mes côtés. Il me regarde d'un air ahuri et je lui répond en affirmant d'une voix chaude.

-Désolée, je n'avais pas envie de gratin. Et puis, ça fait longtemps alors je pensais qu'on pourrait aller manger au restaurant de pâtes tous les deux ?  Tu sais celui où on est allé quand on avait dix ans à Toulouse ! Ca tombe bien, j'ai mon passe-port sur moi et tu as le tiens aussi non ?
"

Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2015
avatar
Démon


Shannon Hishima

Démon

MessageSujet: Re: Une balade (Pv Shannon)   Mar 3 Nov - 4:00



Une balade
Shannon & Freya

La nostalgie que j'ai pu ressentir durant mon séjour auprès du Roi vient littéralement de m’exposer au visage en un seul souffle. Comme une bouffée de chaleur intense, l'étreinte de ses bras autour de moi me rappelle en un instant combien sa présence m'a tant manqué. Jamais je n'arriverai à le lui avouer, ce serait la honte pour moi et j'en suis déjà d'avance assez terriblement gêné. Sentir tout ces regards,  qu'importe qu'ils soient familier, me dérange légèrement voir même m'intimident quelque peu. M'exposer ainsi devant d'autres personnes n'est vraiment pas pour moi et peu importe ce que je peux dire ou faire, je doute que Freya accède à ma requête. Malgré mon trouble, il m'est impossible de lui mentir en cet instant précis, je ne peux pas réprimer ce petit sourire qui vient marquer mes lèvres. Elle est enfin là, contre moi, j'ai maintenant son regard posé sur moi, celui-là même qui m'avait quitté il  y a maintenant plusieurs années. Combien de fois ai-je tendu la main pour tenter de l'interpeller avant de me rabrouer en laissant s'étouffer ma voix.  Les syllabes de son prénom n'ont été que des murmures et j'en ai afficher plus d'une des mines affreuses. Moi  qui avais l'habitude de me retourner chaque jour à l'entente de mon nom prononcé par ses cordes vocales, du jour au lendemain, je ne l'ai plus entendu. Alors là, aujourd'hui, l'entendre ainsi s'échouer au creux de mon oreille est pour moi un soulagement. La fin d'un mauvais chapitre.  Les joues très certainement teintées, j'ai pu admirer ce faciès pâle qui n'a en rien perdu de sa beauté, une chose que je ne me permettrai cependant pas de faire remarquer. Comme à chaque fois avec elle, les mots ne me viennent pas facilement, du moins quand il s'agit d'exprimer certaines de mes pensées.  

-Qu'est-ce qu'il y a à manger ? Demandai-je en passant ma tête par dessus l'épaule de ma précieuse amie d'enfance afin de jeter un coup d’œil sur l'intérieur de la maisonnée. Pas une seule réponse ne me vint si ce n'est qu'un début  de soudaine agitation. Je n'ai pas pu bien voir l'expression sur le visage de Sayuri, mais pour le peu que j'en ai aperçut, il ne m'en fallait pas plus pour comprendre ce qui se trame et me faire réagir en conséquence. Je fais un pas en arrière, comme j'ai tendance à le faire quand je sais mes parents ensembles. Voulant alors m'éclipser de crainte de déranger, je n'ai pas pu aller bien loin . Pris entre ses doigts, c'est d'un air intrigué que je la fixe avant de la sentir me tirer encore plus à l'extérieur sans m'apporter la moindre explication. Qu'est-ce qu'elle me fait là ? Je ne sais pas, pourtant Kamui lui a l'air d'avoir parfaitement saisi ses pensées si j'en crois son signe de la tête. De quoi me faire encore grimacer de mécontentement. Je n'aime pas vraiment cette alchimie qu'il y a entre eux. Ils sont en parfaite communion. C'est nul.

-Freya attends, où est-ce que tu m’emmènes ? L’interrogeant alors que nous franchissions un portail de téléportation pour nous retrouver dans une ville totalement différente de celle d'où nous venions. Là enfin elle cesse de me tirer et me laisse  le temps de reprendre mon souffle, mais aussi et surtout de faire le tour de ce qui vient de se passer. Le cœur battant sous l’effet de cette course improvisé, je  lève le bras pour tenter de m'essuyer le front et ce n'est que maintenant que je remarque la présence de ses doigts autour des miens, de quoi m'enflammer les joues en un éclair. Je reste sans voix à ce contact qui me transporte loin en arrière et me contente alors de lui repondre que par un simple hochement de la tête.

-Tu es sûre qu'on ne craint rien à être parti comme ça ? Ton père ne va pas rester sans rien faire...Tu risque d'en entendre parler. Je suis certains même qu'il nous convoquera à son bureau demain matin.

Une petite remarque que je n'ai pas pu m'empêcher de laisser filer alors que je la regarde en coin avec sur mes lèvres un fin sourire taquin. Maintenant plus détendu qu'il y a quelques instant, je me redresse alors pour mieux lui faire face sans pour autant rompre ce contact qu'il y a entre nous. Mes doigts toujours autour des siens, je jette un petit coup d’œil autour de nous.

-Ça fait longtemps que je ne suis pas revenu ici. Il va falloir que tu me guide.

Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 51
Date d'inscription : 28/10/2015

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Couple:
Autre(s):
avatar
Démon


Freya Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Une balade (Pv Shannon)   Sam 12 Déc - 16:10



Une balade
Shannon & Freya

"L'air frais de Toulouse est si agréable, j'en respire une goulée à plein poumons. Cela fait longtemps que je ne me suis pas sentie aussi détendu et cela, je le dois à Shannon. Shannon est son sourire niais, ses remarques stupides et sa main chaude dans la mienne. Tout est à la limite du parfait, si on oublie que l'amour de ma vie n'est toujours pas mon petit ami et se soucie plus de ne pas me mettre en colère mon père que de passer la journée avec moi. Mais qu'importe, Shannon a toujours été incapable de capter la subtilité de ce genre de situations et si ça a tendance à profondément m'exaspérer, je me suis faite à cette ingénuité qui est la sienne. Ses doigts me paraissent si tendres, longs et fins, je me demande ce que je pourrais ressentir s'ils se mettaient à me caresser sous des recoins inconnus. Ce soir à l'hôtel peut-être...Je frissonne tout sourire et dents dehors pour tenter de le séduire. Si j'avais su qu'il venait j'aurai pris le temps d'aller au coiffeur et de me maquiller.

-Arrête de t'en faire pour rien. Maman couvrira la situation pour nous !Allons plutôt manger. -Engageai-je avec enthousiasme.

J'avais encore le ventre vide et le visage creux de Shannon me faisait dire qu'il se nourrissait trop peu pour son propre bien. Est-ce que la vie au palais ne lui convenait pas ? Sa maison lui manquait-elle ? Sa mère ? Son père ? Moi ? Ou bien avait-il trouvé là-bas tout ce que son cœur recherchait ? N'avait-il plus besoin de nous ? Mes doigts se resserrent sur sa dextre, dont je caresse le dos du pouce. Inconsciemment, je ne peux m'empêcher de faire passer ses phalanges entre mes annexes pour refermer ma grippe sur lui, l'empêcher de s'enfuir. Je crois que je ne supporterai pas de le voir me tourner le dos encore une fois, de s'en aller et m'abandonner, de ne plus me parler comme si notre amitié n'avait jamais compté. Peut-être que je peux demander à Papa de me laisser aller bosser pour Tenno ? Avec beaucoup d'alcool et pleins de calmants, voir l'aide de Tante Alicia, je pourrais sans doute le forcer à dire oui ! Et, au pire des cas s'il refuse, je n'aurai qu'à tenter de le droguer en piochant dans la réserve d'oncle Mashiro.

-Oui, ça pourrait le faire...-marmonnai-je dans ma barbe-

A côté, Shannon me jette un regard apeuré et je lui renvoi un sourire éclatant comme pour le rassurer que je ne compte pas le violer. Pas encore du moins.Dans les petites rues de Toulouse, tout est très animé, les gens nous lancent parfois un ou deux signes, ou s'inclinent poliment pour dire bonjour. On est dans un quartier assez touristique de la capitale, près du parc d'attraction et loin du centre des affaires. Dans un recoin, je repère un petit stand de hot-dog. Ils semblent énormes et sentent divinement bons. Je pointe la roulotte du doigts à Shannon et l'entraîne, les papilles déjà salivante à l'idée de plonger mon nez dans un gros sandwich chaud.

-Tu prendras au ketchup ou à la moutarde ?
"

Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2015
avatar
Démon


Shannon Hishima

Démon

MessageSujet: Re: Une balade (Pv Shannon)   Mer 13 Jan - 17:55



Une balade
Shannon & Freya

Freya n'a pas changée. Elle reste toujours cette même boule d'énergie qui n'a de cesse de me faire tourner en bourrique et m'épuiser. Cette fougue qui est la sienne m'a réellement manqué et je ne peux m'empêcher de sourire en la regardant. Puis, chaque fois qu'elle tourne sa tête vers moi et qu'elle me prend sur le fait, je ne parviens pas à cacher totalement ma surprise et ma gêne, rougissant même très certainement pour son grand plaisir. Elle doit sûrement ce moquer de moi. Pour peu j'en bouderai presque de ma propre personnalité, j'en gonflerai même les joues. N'étant plus à une ou deux moqueries prés. Quand sa voix me rappela de ne pas m'en faire pour ce que dira son père, j'en trésaille rien qu'à l'idée. C'est facile à dire pour elle, mais même si sa mère parvient à calmer les ardeurs de son époux à notre retour, je ne serais quoiqu'il en soit pas à l'abri de ses réprimandes. Et tout ça de la faute à qui ? La sienne ! Même si on pourrait dire que ce soit celle de Kotoko d'une certaine manière...bien que je soupçonne cette dernière de n'avoir tout mit en œuvre pour sa meilleure amie... On somme, on en revient donc à la même personne, à la même source d’ennuis et d'agitation : Freya !

-Tu dis ça...Mais on le connais tout les deux.

Marmonnai-je avant que je ne sente ses doigts se refermer sur les miens pour ne pas me laisser le loisir de la lâcher, elle n'a pas l'intention de me laisser m'échapper on dirait bien et compte profiter de nos retrouvailles pour renouer à mon corps mes souvenirs mes également toutes les sensations que j'ai pu ressentir du temps de notre enfance, voir même adolescence, avant que cette dispute ne vienne à nous éloigner. Je n'oublie pas ce qu'elle m'a dit ce jour-là, je n'arriverai pas à effacer de ma mémoire ses paroles, ses insultes et encore moins le trou qui s'est creusé dans mon cœur tant ça m'a fait mal. Toutefois, malgré tout ça, pas un seul instant je n'ai cessé de penser à elle, c'est stupide. La chaleur de sa main me fait tant de bien, elle m'a manqué, terriblement même, tout comme ces petits baisers qu'elle n'arrêtait pas de venir me voler. Je me surprend à sourire et à dévier mon regard sur cette paire de lèvre qui est la sienne, apportant tel un automatisme ma main libre à mon cou en me rappelant la fois où sa nature démoniaque a fait son apparition pour la première fois, nous n'étions que des enfants encore inconscient de beaucoup de chose. J'en ressent comme un petit picotement alors que ça date d'un bon nombre d'années et que depuis, ça ne s'est plus jamais reproduit, ça n'avait été qu'un éveil soudain. Pourquoi est-ce que j'ai chaud aux joues quand j’aperçois cette rangée blanche que forme ses dents quand elle sourit ? J'en avale ma salive et me réconforte dans l'idée qu'elle ne s'est rendu compte de rien, affirmant la chose par une petite tirade qui m'intrigue étrangement.

Je lui adresse un regard interrogateur, assez curieux de quoi elle part, plus particulièrement quand je n'ai aucun mal à identifier cette mimique qui dévoile de l'espièglerie. Elle manigance quelque chose et je ne sais pas ce que c'est. Mais comme toujours, cela n'annonce rien de bon, que se soit pour elle que pour son entourage dont j'en fais parti...Éternelle marionnette que je suis entre ses doigts fourbes. Elle ne me répond que d'un regard identique à celui d'une biche et d'une petite moue qui ne manquera jamais de me faire fondre avant de détourner mon attention sur une boutique ambulante vers laquelle elle me tire et me traîne pour passer commande. Voilà donc notre repas ? Quelque chose de simple, rapide et emporter. Peut-être veut-elle écourter notre temps sur la nourriture pour favoriser celui de nos retrouvailles dans de multiples activités. J'hoche alors la tête pour lui donner ma réponse, finissant par quitter sa main pour me saisir de mon porte-monnaie afin de payer notre consommation. Une fois fait, je lui tendis le sien et lui désigna un petit parc de la pointe de mon nez, l'invitant à me suivre pour que nous nous y installions le temps de notre dégustation.

-L'académie, ça va ? Je veux dire, tu t'en sors avec les cours et le Comité ? Kotoko m'a fait savoir que tu étais un peu grognon.

Avouai-je en la fixant en coin, ne prenant pas garde à cette lichette de ketchup qui vient prendre refuge au bord de mon menton.

-Également...Elle a dit qu'avoir un «homme » te détendra... marmonnai-je d'un regard bas et d'une expression boudeuse, grognant presque même. -Soit disant qu'un garçon aurait été surprit sortant des vestiaires des filles.... Je ne parviens pas à ajouter qu'il n'y avait qu'elle à l'intérieur et que ce dernier se vante d'on ne sait quoi exactement. Une rumeur qui courre mais qui me fait rager et me fait regretter d'être autant absent. J'ai encore du mal à établir un réel contact avec elle si ce n'est que rapporter ce que j'ai entendu.

Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une balade (Pv Shannon)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une balade (Pv Shannon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Quartier Principal-