Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité

Invité

MessageSujet: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   Mer 6 Avr - 18:56

Commencement.





-----------------------------------------------


Tsukumiyaru avait décidé de sortir prendre l'air car elle n'en pouvait plus d'être "suivi" par des étrangers.
Elle savait qu'elle était entourée d'une surveillance spéciale et cela l'agaçait au plus haut point.
Elle avait attrapé un livre (le Horla), et était allé à la recherche d'un peu de tranquillité.
Elle était partis vers l’extérieur de l'académie et s'était adossé sur un arbre. Elle avait commencé à lire, quand elle entendit un bruit, ce qui était étrange, puisque les étrangers qu'elle avait l'habitude de savoir près d'elle, ne faisaient aucun bruit.
Elle s'était retourné mais n'avait vu personne... Impossible. Elle avait senti une présence, néanmoins, elle ne voyait personne.
Elle se dit que les voix lui jouaient des tours et elle continua sa lecture.
Cependant, il eut un nouveau bruit. C'était une branche qui s'était cassée par maladresse. Cette fois, elle se disait que ce n'était qu'un animal car, à près tout, elle était dans une "forêt".
Elle n'arrivait pas à ce concentré car elle sentait cette présence s'approchait, peu à peu.
Elle se disait que les étrangers l'aideraient, si quelque chose lui arrivait. Elle se leva brusquement et hurla :
<< Qui est là ?! >>
Aucune réponse. Elle fronça les sourcils et plissa les yeux, pour voir quelque chose. Elle vit quelque chose, une sorte d'étui, d'une arme sûrement. Elle souriait et se rassit.
Niveau discrétion, elle était minable.
Elle continua sa lecture et sentis qu'elle n'était qu'à deux pas d'elle.
Elle ferma son livre et se tourna. Son sourire disparut. Il n'y avait personne ! Elle savait que quelqu'un était là, pourtant, il n'y avait personne ! Personne... personne...
Elle se leva et rentra dans la forêt. Elle vit de nouveau, l'étui. Elle s'approcha et sourit. C'était un homme.
Elle ouvrit la bouche et prononça ces mots :
<< Qui êtes-vous ? Je vous intéresse ? >>   
Revenir en haut Aller en bas

Icone de votre esprit :

Messages : 24
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Age: 80 ans
Couple: N/R
Autre(s):
avatar
Démon


Keiji Akanagi

Démon

MessageSujet: Re: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   Mer 6 Avr - 21:47

Sous un arbre

Ft.Tsukumiyaru Nara
Une visite de courtoisie, une visite politique. Qu'importe le nom que cela portait, c'était emmerdant. A commencer par le fait qu'il devait aller se coltiner des enfants, souvent bien immature et idiot. Il devrait aller les voir, s'assurer que tout se passait bien. Ordre formel du roi, tch...quelle idiotie. Il était passer dans le monde humain, auprès de cette académie, qui formait soit-disant les jeunes. Une autre belle connerie de son point de vue. Désintéressé par cette mission qui était une corvée de « général ».
Et puis quoi encore ? Chanter des comptines aux enfants et jouer avec eux dans la cour de l'école ? Il n'avait pas vécu aussi longtemps et combattu le monde entier pour ça. Certainement pas pour ça. Il aurait voulu aller voir le roi, le défier, tenter de le tuer. Aah...comme il en rêvait. S'en prendre au roi, enfoncer sa lame dans la corps du plus puissant et immortel des démons. Mais non...Ce n'était qu'un vaste rêve, un but ultime que lui-même n'était pas certaine d'atteindre un jour...Et il n'était plus tout jeune, même pour un démon. Surtout pour un démon. L'idée de prendre un élève l'avait traversé, il avait déjà eu des élèves mais ce n'étaient pas que des bons souvenirs, non ça pour sûr. Son regard rougeâtre, seul trace de sa démonité, se posa sur le ciel bleu. Il serait bien aller voler avec Fodwinn aujourd'hui plutôt que de faire cette « inspection »... zut ça n'avait vraiment aucun sens ! Il n'était pas un garde d'enfant et encore moins un professeur. S'il avait voulu l'être, vu son âge, il n'aurait eu aucune difficulté ! Merde merde et merde !

L'académie était splendide, non vraiment il n'aimait ce lieu. Ça puait l'hypocrisie, ça puait les vieux coups fourrés d'enfant débile et l'insubordination qui allait avec, non il n'aimait pas cet endroit, il n'aimais pas cette mission et il n'aimait pas ce beau soleil dans le ciel bleu qui le narguait avec complaisance. Il n'aimait rien de toute façon c'était bien connu, à part le combat. Un général démon violent et à moitié fou, quel bonheur et quel honneur pour son « maître » tch... il avait vraiment dû être un sacré salopard pour que le roi le dépêche sur une telle mission débile et inintéressante, un salopard ou un quoique ce soit d'autre impliquant le désir de tuer son supérieur. Mais non, impossible que sa majesté ais pus s'en rendre compte. Sinon il ne serait plus de ce monde pour en parler.
Il visita sagement l'académie, acceptant bon gré mal gré de suivre les indications des humains et autres créatures répugnante présente sur les lieux honni. Il écouta les explications pompeuses, suivit les interactions avec les élèves en leurs lançant des œillades meurtrières. Mais quand vint le temps où sa patience fut écoulé, il quitta les lieux sans même se retourner, s'enfonçant à l'aveugle dans les jardins du bâtiment puis dans la forêt toute proche. Ses pas le menèrent jusqu'à un petit coin tranquille, seulement éclairé par le soleil et il décida de s'y installer un moment, sortant son katana pour s'exercer un peu, donnant dans le vide des coups de sa lame comme pour trancher des ennemies invisible et évacuer son trop plein de colère contenu. Keiji était toujours une boule de nerf, une boule de colère constante qui rageait et s'enrageait à la moindre seconde, près à découper ou tordre le coup du premier petit con venant jouer les cascadeurs avec sa patience.

Après quelques heures d'un entraînement calme mais satisfaisant, le démon entendit des bruits de pas, un soupire lourd puis quelque chose tombant au sol. Certainement un de ces caboteurs de l'académie venu s'installer non loin. Quelque peu curieux de savoir qui était l'importun qui trompait la tranquillité de sa solitude, il s'approcha, sans chercher à être discret, d'aucune façon. Après tout, depuis quand le plus gros prédateur du coin devrait-il se montrer discret ? Lui qui avait presque hérité de la place de second du roi mais que son manque de clan avait trahit n'allait certainement pas jouer les infiltrations et les pleureuses devant des adolescent aux hormones en pleine ébullition.

Une petite voix pleine de suffisance et hautement énervante lui parvint. Demandant sur un ton sans appel qui se trouvait là, comme s'il allait lui répondre gentiment, stupide gamine. Ses pas l’avancèrent à nouveau jusqu'à se retrouver à l'opposer de l'endroit où il était recherché, elle n'était pas maligne...ou bien elle n'avait aucun talent pour la traque et l'écoute, au choix. Il s'approcha d'elle, découvrant comme il si attendait une jeune fille de l'académie, intriguée et propre sur elle. Il l'observa d'un œil froid, désintéressé. Elle était faible, à n'en pas douter et n'avait donc aucune intérêt pour le démon avide de pouvoir et de combat éprouvant. Son sourire minaudant et son air joyeusement sereine le dégoûtèrent au plus au point, pourquoi souriait-elle alors qu'il n'y avait aucune raison pour elle de sourire ?! Et cette arrogance... non mais par tous les démons de l'enfer éternelle, qu'est ce qu'elle avait à se croire si importante qu'elle pouvait l'intéresser ? Stupide gamine.

-...Non tu ne m'intéresse pas. Tu n'as rien d'intéressant et d'autant plus tu n'es qu'une faible petite chose sans intérêt. Je te conseillerais cependant de montrer du respect aux gens que tu croises et d'enlever ce sourire arrogant et bêta de t'es lèvres.

Le ton était froid, tranchant, glacé même. Il n'aimait pas les enfants l'avais-je déjà dit ? Et encore plus de ça les petits con se pensant intéressant et important dans le monde. Son regard rouge sang scanna la jeune femme de haut en bas, dans un désintérêt total et visible, il aurait pus tout aussi bien observer un morceau de bois au milieu de la forêt que cela n'aurait changé rien à sa vie. Mais sa réaction traduisait soit une estime personnel un peu trop élevée, soit qu'elle avait tendance à être suivit par bénéfice.

-En quoi penses-tu qu'une gamine impuissante comme toi puisse m'intéresser ?

Keiji était dur, intransigeant et au-delà de ça, il n'avait pour de présence que pour les gens fort, les puissants de ce monde qui aurait pour lui, saveur à être combattu.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   Jeu 7 Avr - 20:44

Entre fous





-----------------------------------------------


Tsukumiyaru baissa légèrement la tête pour que sa frange puisse complètement cacher ses yeux. On entendit un rire des plus ironiques et narquois.
Elle releva la tête, la pencha faiblement sur le côté puis on aperçut un regard vide qui ferait frémir n'importe quels démons.
Elle poussa sa cape pour qu'on puisse voir son épée et la sortit de son étui. Ses yeux et sa lame brûlèrent, à présent, d'une flamme bleue. Elle la posa sur son épaule et elle dit :
<< Je ne reçois d'ordre de personne et surtout pas d'un vieux sénile comme vous, dit-elle en pointant son épée sur le bout du nez de Keiji. Voulez-vous que je vous montre à quel point je suis faible ? dit-elle d'un ton moqueur. >>

Tsukumiyaru détestait par-dessus tout qu'on la traite comme inférieure.
Alors, après avoir prononcé ses mots, elle se sentit comme apaisée. Elle se rassit puis continua sa lecture. Cependant, l'homme ne bougea pas et n'ouvra pas une seule fois la bouche. Cela l'intriguait énormément. Pourquoi restait-il là à la fixer ? Comment lire dans cette situation ? Il avait la carrure, le ton et l'apparence d'une personne très forte, elle n'en avait aucun doute. Alors, pourquoi ne bougeait-il pas d'un pouce ?
Après avoir fini de parler, elle croyait qu'il allait riposter en disant quelque chose, mais non. Il ne parlait pas. Tellement, qu'elle se demandait s'il n'était pas malade.
Elle releva la tête, soupira puis l'observa de haut en bas.
Elle nota qu'il était très imposant, sûrement à cause de son énorme carrure, qu'il avait de grands yeux rouges et de monstrueuses cicatrices. Rien qu'en le regardant, on remarquait qu'il n'était pas faible et sûrement pas gentil. Toute sa personne traduisait et exprimait une seule et unique chose : le meurtre.
Il eut un long silence avant que celle-ci ne décide de le rompre. Elle sourit, puis ouvrit la bouche :
<< Qui êtes-vous et surtout, que faîtes vous ici ? Je ne pense pas que cet endroit soit fait pour vous, ni pour moi d'ailleurs.
Vous ne pouvez pas savoir comment ces innocents académiciens sont agaçants. Tous le temps en train de jacasser, se plaindre ou encore pleurer. Ils sont juste écoeurants. Néanmoins, ce n'est pas le plus important. Vous devez avoir une très bonne raison d'être ici, n'est-ce-pas ? Vous devez sûrement chercher quelqu'un,
dit-elle en fermant son livre et rangeant son épée dans son étui. Je pense que je peux vous aider, je n'ai rien d'autre à faire de toute façon, exclama-t-elle en s’efforçant d'enlever toute expression de son visage. >>
Revenir en haut Aller en bas

Icone de votre esprit :

Messages : 24
Date d'inscription : 30/10/2015

Feuille de personnage
Age: 80 ans
Couple: N/R
Autre(s):
avatar
Démon


Keiji Akanagi

Démon

MessageSujet: Re: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   Ven 8 Avr - 19:55

Sous un arbre

Ft.Tsukumiyaru Nara
Le démon posa un regard désintéréssé sur la jeune femme, elle ressemblait à ses yeux à une petite bestiole gonflant son pelage pour se faire paraître plus grosse qu'elle ne l'était. Tentant de jouer les dure à cuir, mais Keiji était bien trop vieux et bien trop puissant pour se laisser avoir par ses jolies airs et pseudo psychopathe et son regard d'enfant jouant les grandes.
Elle fit cependant une erreur, ce fut de provoquer le démon, sa lame sortie, son air revanchard cherchant à prouver à son père alcoolique qu'elle méritait son affection. Oui tout dans cette stupide gosse commençait à lui taper sur le système et Keiiji n'avait jamais été connu pour sa patience. Aussi, quand elle fut satisfaite de sa petite scène immature, il s'approcha d'elle, silencieux, sans dire un mot alors qu'elle avait baissé sa garde et s'était rassise, reprenant une lecture dont il se moquait bien. Il n'écouta pas son blabla, inintéressant, épuisant, détouré de toutes ses couleurs. Non elle avait voulu jouer la grande, la puissante. Il allait gentiment lui apprendre ce qui signifiait le mot puissance.

Arrivé assez proche d'elle, elle ne lui adressait même pas un regard, elle ne viendrait pas voir son action, le regard neutre, il leva sa jambe et...Balança purement et simplement un coup de pied dans l'épaule de la jeune fille l'envoyant voler loin de lui, puis il bondit, aussi souple qu'un félin et aussi dangereux que le plus grand des dragons. La jeune femme avait été séparée de son épée, restée sous l'arbre et brûlant de ses flammes bleues. Rien d'impressionnant à son niveau, rien de nouveau non plus, il avait déjà vu ce genre de flamme, il avait déjà combattu bien plus dangereux. Il profita de la situation pour venir se pencher sur elle, enfonçant ses doigts dans les joues maigrichonnes de la gamine et lui adressant un regard on ne peux plus calme. Détendu, observant avec attention l'air dont elle faisait preuve. Puis il répandit sa maladie dans son corps, rongeant sa magie aussi vite que le feu de forêt dévore le bois des arbres, épuisant ses forces comme si elle n'était rien et vidant rapidement sa magie. Elle était si faible.

-...Pour qui te prends tu ? Tu n'es rien du tout qu'une petite et misérable créature et provoquer quelqu'un quand on a ton niveau de force, ça frise le ridicule. Tu as quoi … 12 ans ? 13 ans ? Un bébé, une petite chose fragile, tu provoques, tu parles et tu ouvres ta petite gueule pour ne rien dire d'intéressant et après tu te brûle les ailes.

Il ne voulait pas lui faire « réellement » mal, juste lui donner une petite leçon, lui indiquer qu'il fallait savoir choisir ses batailles et que là, elle était vraiment mal tombée. Keiji n'était pas quelqu'un d'agréable, pas du tout. Et il ne retiendrait certainement pas ses coups parce qu'elle était une enfant. Il était un démon, pas une petite midinette en manque d'amour ou un être doué d'une quelconque sensibilité. Elle pouvait bien être une mini-psychotique en puissance ou quoique ce soit d'autre, Keiji était un démon âgé de 80 ans, tuer il avait vécu toute sa vie pour ça, détruire c'était ce qu'il faisait de mieux et il n'était pas devenu général en distribuant des pâquerettes et des baisers. Il n'avait même pas sorti son katana de son fourreau, elle ne méritait pas qu'il daigne accorder une telle attention à cette mioche.

Sans plus s'occuper de son cas, il se redressa et disparut d'au-dessus d'elle, s'éloignant pour récupérer le livre qu'elle lisait précédemment, y jetant un coup d'oeil dénué une nouvelle fois de tout intérêt. Il se contenta alors de lui jeter le bouquin à la figure et s'éloigna d'un pas lent et mesuré. Le pas d'un prédateur calme et assuré d'être en territoire conquis. Les seuls personne qui pourraient, possiblement lui poser quelques soucis, ce serait les professeurs...et encore ce serait des ennuies de terme diplomatique, pas des ennuies physiques.

Merde son roi savait pourtant qu'il n'avait aucune patience avec les enfants et encore moins avec leurs petites provocations débiles. A se prendre pour supérieur à ce qu'ils étaient, et puis quoi encore. L'envoyer ici c'était lâcher un lion dans la cage des gazelles. Il devait vite en finir avec cette histoire et quitter les lieux, même chasser les yôkais lui paraissait actuellement plus attrayant.  

La gosse derrière lui ? Qu'importe ce qu'elle ferait, si elle décidait de l'attaquer de quelques manières que ce soit, il savait que son œil l'en avertirait et l'aiderait à esquiver. Alors pourquoi s'en soucier ? Et puis elle était presque totalement vidée de sa magie, avec une réserve et une force de son niveau, sa corruption devrait rester un petit moment et tout ravager sur son passage. Ça l'occupera tiens et ça lui apprendra la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   Sam 9 Avr - 15:20

Une bataille ?





-----------------------------------------------


  Tsukumiyaru lisait tranquillement quand elle sentit l'homme en face d'elle s'approchait, d'un peu trop près à son goût. Il voulait l'attaquer, elle en était sûr. Son aura meurtrière était devenue plus grande et imposante. Elle le sentait.

  Il leva son pied et la balança. Elle tomba un peu plus loin. Sa haine grandit peu à peu... mais elle n'avait plus son épée, ce qui voulait dire qu'elle ne pourrait pas l'attaquer. Il n'avait pas terminé, il voulait la faire souffrir. Il s'approcha lentement et sûrement et il planta ses mains joufflues et collantes sur son magnifique visage. Une sensation étrange parcourue tous son corps. Elle se sentait comme vidé mais elle n'avait mal nul part. Ses pouvoirs ne pourrait guère lui être utile, elle le savait.

 Elle réfléchissait à comment lui faire payer, quand... il lui jeta littéralement son livre à la tête. Non... il n'avait pas osé ?! Il était fort, certes, mais son orgueil l'était encore plus.

  Elle eut un rire des plus ironiques et moqueurs mais celui-ci ne s'arrêta même pas pour la regarder. Elle se releva doucement, le sourire aux lèvres. Comme elle était très maigre, elle avait une agilité plus grande que son interlocuteurs. Elle bondit vers son épée et l'attrapa. À présent, elle n'était qu'une vulgaire lame car celui-ci avait vidé toute sa magie. Et quand elle vit cela, elle écarquilla les yeux et elle renonça à l'attaquer. Elle devait le reconnaître, il est largement plus fort qu'elle et cela l'énerver haut plus point.

Elle décida de ranger son épée dans son étui et d'ouvrir la bouche pour dire :

<< Vous n'avez pas répondu à ma question, dit-elle d'une voix grave, sans aucune douceur. Je suppose que vous ne voulez pas me parler. Je respecte votre choix... Cependant, ne refaite jamais ça ! hurla t-elle. Je n'ai rien de gentille ! Je ne suis pas une de ses académiciens ! Ne me sous-estimez pas ou vous le regretterez !cria t-elle.  
Elle soupira et continua :
<< Néanmoins, je ne peux pas vous battre car je suis encore trop faible. Même si j'essaie de faire quoi que ce soit, je perdrai, cela ne fait aucun doute. Alors, je vous propose une chose : entraînez-moi ! hurla t-elle en se baissant.
Wha ! Je n'aurais jamais cru dire ça un jour,
exclama t-elle en riant. >>
 
 La sonnerie de l'école retentit et elle leva la tête. Elle ramassa son livre et sortis de la forêt. Puis, elle s'arrêta net à l'entrée de celle-ci pour ajouter :
<<
Je vous attendrais ici à la fin des cours. J'espère que vous viendrez. Bonne journée.>>
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous un arbre. (PV Keiji Akanagi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» << Repos sous un arbre >> [PV ; Helena]
» Sous l'arbre du désespoir, coule ses larmes [ PV ]
» Intrigue n°1 + à l'orée de la forêt, sous l'arbre de Samuel.
» Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi. [Judith & Ciáran]
» Sous un arbre, chante, aux sons harmonieux,l'oiseau et le vent . [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Zone Hors Rp :: Archives :: Archives Rp-