Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité

Invité

MessageSujet: Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )    Jeu 17 Mar - 23:04

Enfin le week-end ! Ce que j'aime ces mots ! Ils sonnent comme un temps mort pour les âmes torturées, ou pour les gens qui en peuvent plus des cours ! Et puis aujourd'hui est un jour particulier. Non, je ne rentre pas chez moi, je n'en est pas envie. Je vais chez mon "frère", il est plus âgé que moi de quelques années, mais il me comprend très bien. Avec satisfaction, je laisse dans ma chambre mon cartable ainsi que mes cahier. Mes devoirs sont bouclés, je n'ai qu'a faire mon sac pour dormir chez Ketsu-nii. Sortant mon sac de voyage, j'y fourre mon pyjama, deux peluches de tanuki, de quoi dessiner ( on ne sait jamais ), ma trousse de toilette, et des vêtements de rechanges. Quand mon sac ne peux plus rien avaler, je ferme la fermeture Eclaire avec difficulté. Ensuite je passe mon manteau, mes gants, et mes bottines. Tout l'ensemble est blanc, seule quelques tâches discrètes d'un gris foncé persistent. Elles datent de ma rencontre avec une Renégate qui ... Non, une femme, c'est ainsi que je la vois. Une belle jeune femme avec des cheveux roses. Mais non ! Je ne dois pas y penser maintenant ! Une claque retentis dans ma chambre, je viens d'écraser mes mains dessus pour me réveiller. Toute excitée a présent, je prend mon sac et mes clés. La porte tout juste fermé, je cours en direction de l'arrêt de bus. Il me faut le prendre pour pouvoir aller jusqu'à Shibasaki.

Hors d'haleine, les joues roses, j'arrive a avoir le bus de justesse. Après 15 minutes de trajet, je descend à mon arrêt. Ensuite, je traverse le trottoir, fait le code a l'entrée de l'immeuble, et monte a l'étage voulus. L'ascension m'avait ENORMEMENT de temps ! Avec mes petites jambes, je m'essoufflais bien vite, et il fallait que je reprenne mon souffle a chaque pallier. Après avoir enfin sonné, je me reposais a moitié sur le mur, le visage rouge, et la goutte au nez par ce temps. Roooooh ! J'aimais bien la pluie, mais pas le froid ! Maman me dis toujours qu'elle adore le froid, sa lui rappelle de bon souvenirs. Il faut vraiment que je lui demande en quoi la neige a de bien !

* Atchoum *

J'aime pas le froid !
Revenir en haut Aller en bas

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )    Dim 20 Mar - 20:52

J'étais rentré des courses, un sac dans chaque main remplit de bonnes choses du marché, tout ça pour acheté pour les repas du week-end. Aujourd'hui, était un jour de ceux que je préférais, tout ça juste parce que ma "petite sœur" de cœur venait passer le week-end chez moi - sans le dire à sa mère, mais ne regardons que le bon côté des choses, d'accord ? J'adorais Célést et je la considérais vraiment comme ma petite sœur, et c'est tout ce qui comptait. Qu'elle passe du temps avec moi comme ça était l'un de mes petits plaisirs que je me gardais, et que j'espérais ne jamais perdre, même quand elle deviendrait une belle jeune femme. Un sourire amusé apparut sur mes lèvres à cette pensée alors que je gravissais encore quelques étages par l'escalier. L’ascenseur avait été réparé, certes, mais mon côté "sportif" (on peut vraiment l'appeler comme ça ?) me poussait à monter mes 5 étages à pied. J'atteignis mon étage, et avançai dans le couloir pour atteindre ma porte, ma clé déjà en main, mais qu'elle ne fut pas ma surprise qu'un "atchoum !" retentisse, me faisant lever la tête de mes sacs, et que je tombe sur ma dite petite sœur, adossée au mur, essoufflée comme si elle avait couru un marathon. Elle ne me semblait pas paniquée, elle n'avait donc pas fui de quelque part... En fait, ne me dite pas qu'elle a pris les escaliers en pensant que l'ascenseur était toujours en panne ? Je haussais un sourcil, d'abord dubitatif, puis je me mis à ricaner doucement, à moitié épaté ;

- Célést... Ne me dis pas que tu n'as pas lu mon dernier texto disant que l'ascenseur était réparé ?

Je ris, étant sûr que c'est le cas. Je m'approche d'elle et lui frotte énergiquement le crâne, la décoiffant par la même occasion, comme elle l'aime. Puis je l'embrasse sur le haut du front puis passa ma main dans son dos, tout en disant ;

- Allez, viens, entrons. Je fais à manger ce que tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )    Mar 19 Avr - 9:18

- Célést... Ne me dis pas que tu n'as pas lu mon dernier texto disant que l'ascenseur était réparé ?

Je me redresse, et voit apparaître devant moi mon frère. J'explose de joie, et me jette dans ses bras.

- KETSU-NII !!

Je vois rouler un légume rond sur le sol, dû a mon impacte avec sa stature. Je m'empresse de le remettre dans le sac. Puis je gonfle les joues :

- Non, j'ai pas lu ton message, j'étais trop pressée de te voir.  

Son rire résonna dans le couloir, se répercutant aux parois. Ce rire n'avait rien de méchant, rien d'insultant. Comme cela m'avait manquée ! Avoir un ami, en dehors de ma famille, qui puisse me rendre ce doux son. On peux dire que les Totaly Spies m'avais conditionnée, je ne supportais plus entendre les passants rire. Persuadée que c'était a moi que valais ses sons discordants. Chacun me glacée le coeur, et une envie d'insulter, de piétiner tout ce beau monde, était tentante. Mais pour l'heure, je voulais juste profiter de la chaleur que m'offrais mon grand frère. Prenant un des sacs de course ( qui devait bien peser la moitié de mon poids ! ), j'attend qu'il ouvre l'appartement. Ketsu-nii prend le temps de bien me décoiffer. Entre la rage et le rire, je lui demande d'arrêter, ce qu'il fait après être sûr que je ressemble a un porc-épic. J'essaye de paraître vexée, et me détourne de lui. Mais bien vite, un sourire mutin viens éclore sur mon visage. Tant pis, je m'amuse trop pour lui en vouloir. Content de lui, Ketsu-nii m'offre un baiser sur le front. Heureuse d'être avec lui, je n'attend plus qu'une chose. Nous retrouver dans la sécurité de son appartement. C'est comme un sanctuaire, où mes ennuis s'évadent, le temps d'un week-end.

- Allez, viens, entrons. Je fais à manger ce que tu veux !

Tandis qu'il ouvre la porte, je me rend compte que j'ai abandonné mon sac. Près d'une plante en pot, dans le couloir, a côté de la porte. Quand la porte s'ouvre, j'entre pour poser le sac de cours ( que je traîne plus que je ne porte ). Et reviens chercher mon sac de voyage. Lui, au moins, je peux le porter ! La porte fermé derrière moi, je me rue dans la cuisine/sallon. Mon sac vient atterrir, après l'avoir lancé, près de mon pouf. Enfin, c'est l'endroit où je m'installe toujours quand nous discutons, Ketsu-nii et moi. Puis, d'un pas sautillant, je l'aide a défaire les courses. Disons plutôt que j'ESSAIE ! La plupart des ingrédient sont a ranger dans les armoir en hauteur, ou dans les rayons du haut du frigo. Je me contente donc de ranger les légumes dans le bac. Tout en réfléchissant, je répond enfin a la question de Ketsu-nii :

- J'aimerais remanger de tes pâtes au pesto ! C'était trooooooooooop bon ! Mais ...

Je me tourne vers Ketsu-nii, penchant la tête de côté, je fais briller dans mes yeux des larmes qui n'existent pas. Et dis, d'une voix suppliante :

- J'aimerais bien avoir deux dessert aussi ...

Baissant la tête, je continue :

- Mais tu ne voudras jamais, hein Ketsu-nii ?

C'est malhonnête. Je suis au courrant, surtout pour la personne que je considère comme mon frère. Mais il cuisine tellement bien les dessert ! Comment ne pas fondre devant DEUX délicieux desserts ? Maman et Ludicra, eux, ont compris depuis longtemps que je jouais la comédie. Mashiro, lui par contre, n'a toujours pas trouvé la parade. Et Ketsu-nii non plus, d'ailleurs. Il ne faut pas croire que c'est un manque de respect que je fais. Mon frère est l'une des personnes que je respecte le plus ! Depuis qu'il m'a sauvée ... de la solitude, de ma classe. Quoique ... Il n'est pas le seule, a vrai dire. La jeune femme, Bloody Raven, elle aussi, elle m'a sauvée.


Dernière édition par Céléstine Kasama le Sam 21 Mai - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )    Jeu 19 Mai - 16:21

HRP:
 

Alors que j'ouvre la porte, ma petite sœur rentre pour poser le sac de course qu'elle m'a - presque - pris de force tout à l'heure, puis ressort aussi vite pour aller prendre son autre sac qu'elle avait laissé près d'une plante de décoration, puis elle rentre cette fois pour de bon dans l'appartement et je ferme derrière nous. Toujours avec autant d'énergie, elle fonce dans le salon, balançant en même temps son sac sur l'un de mes poufs - son pouf en fait, il lui est attitré, interdit que quelqu'un d'autre mette ses fesses dessus ! Moi, pendant son temps, j'ai enlevé mon manteau et mon écharpe, finissant en pull et pantalon, ainsi que mes chaussures et je suis allé dans la cuisine, posant les sacs de courses sur le bar, trop haut pour elle, et elle range toutes les courses qu'elle peut dans les placards du bas, le reste étant à ma hauteur, et je souris face à cette scène, l'entendant pester contre mes meubles trop hauts. Alors que je rangeais le pain, dans mon dos, Célés en train de ranger les légumes dans le bac du frigo, prend la parole, répondant à ses envies culinaires du jour. Le plat ne me poserait pas de problème, elle n'est pas compliquée à ce niveau. Deux desserts ? "Petite sœur, pas besoin de faire de cinéma pour en avoir !", ai-je envie de dire. Mais je me garde bien de le dire, pour faire croire que cette manip marche sur moi, et je résiste à faire moi-même un cinéma ; la prendre brusquement dans mes bras, me montrer paniqué, ce que je n'ai encore jamais fait. Mais je décide juste de lui ébouriffer encore une fois les cheveux, un sourire canaille aux lèvres que je m'empresse vite de cacher pour qu'elle ne voit pas la supercherie. 


- Mais bien sûr, p'tite sœur chérie, que tu vas les avoir tes deux desserts !, m'exclamais-je, affolé. Je m'accroupis et essuie ses (fausses) larmes avec la manche de mon pull, puis je lui souris gentiment. Tu sais bien que je ne peux rien te refuser. Enfin, m'empressais-je de dire, soudain sérieux, faut pas trop exagérer non plus ! Je me relève après qu'elle aille mieux et me dirige vers le plan de travail, sortant déjà les ustensiles dont j'aurais besoin pour le plat. Deux desserts, ça ne me dérange pas, au final, la personne qui va prendre du poids, ce n'est pas moi, c'est toi, riais-je pour la taquiner. 

Je remplis la casserole d'eau et la mets sur le feu pour la faire bouillir, pendant ce temps je découpe finement le basilic que je finis par mélanger avec l'ail et les pignons pour obtenir une crème. Je mets les pâtes à cuire, et continue la recette. Je demande un bol à Célést l'empêchant de se tourner les pouces par la même occasion.

- Qu'est-ce que tu veux comme desserts alors ?, lui demandais-je, alors qu'elle me tendait le bol. Je me détourne de mon travail pour le prendre, et mon regard glisse sur son poignet, où se trouve sa cicatrice. Je bloque quelques instants dessus m'arrêtant dans mon mouvement, fronçant légèrement les sourcils, mes lèvres se pinçant, mes yeux se plissant alors qu'ils regardaient la blessure avec haine. Je redeviens vite normal et prends le bol en lui glissant un "merci" souriant, même si je ne suis pas sûr qu'il soit très convaincant. D'ailleurs, j'espère qu'elle n'a pas remarqué ma réaction. Je devrais être habitué à la voir, mais je n'arrive toujours pas à digérer ce qui arrive à ma petite sœur et je rage encore plus en me disant que je ne suis jamais là lorsqu'elle a besoin d'être protégée. De plus, avoir vu cette cicatrice me fait penser à l'autre blessure qu'elle a au coude, qu'elle s'est fait à notre première rencontre... Je secoue la tête, ne voulant pas penser à ça, ayant décidé de ne pas parler de ça pendant son week-end tranquille chez moi. Je me donne une gifle mentalement et me concentre sur mon plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )    

Revenir en haut Aller en bas
 

Grand frère, comme tu as de grandes dents ! ( Pv Ketsueki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Protection et nouveau grand frère.
» Comme vous avez de grandes dents!
» Comme les doigts de la main
» (M) Grand frère
» [M] Scott Eastwood ⊰ Un grand frère, c'est comme un second papa, non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Zone Hors Rp :: Archives :: Archives Rp-