Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Ven 4 Mar - 17:46

Il était 12h15, cela faisait bien quatre heures que j'étais levé, mais je n'en donnais pas du tout l'air. Ouais, flemme de se dire "aller, faut faire si, faut faire ça, va te coiffer, enlève ton pyjama et va prendre l'air et surtout ARRÊTE DE BOUFFER TOUT LE TEMPS." Non ! Je ne voulais pas ! C'était comme ça aujourd'hui, zéro motivation. Je reste enfermé chez moi toute la journée, peinard, et que personne ne vienne me déranger ! Sauf, que, justement, on frappa à la porte. C'était fait exprès ? Grognant à cause du désagrément, je partis ouvrir la porte, les cheveux totalement ébouriffés et les vêtements débraillés. Je plissais les yeux face à la lumière du soleil venant m'agresser ; il fallait dire que je n'avais pas ouvert les volets aujourd'hui, hé. Une fois habitué, je réussis enfin à bien discerner le visage face à moi qui n'était autre que celui de... ma mère. Oh merde.  

C'était le cas de le dire ; Shizukana semblait énervée, et c'était très mauvais pour moi.

- H-Hey, maman..., chevrotais-je, terrifié.

- À ce que je vois, tu viens de te lever. Son regard était critique et elle détaillait la moindre parcelle de mon corps. Elle croisa les bras sur son torse. Tu as intérêt à vite être prêt, car tu sors, et tu n'as pas le choix.

*

Voilà comment à 19h pétante, je me trouvais ici, face à un bâtiment blanc comme la neige, d'envergure respectable. La majorité de sa façade était mangée par une entrée dont les doubles portes étaient grandes ouvertes, laissant voir l'intérieur grouillant de monde, comme dans la rue dans mon dos, d'ailleurs.

- Argh, Sunshine City, sérieusement..., soupirais-je.

J'étais ici pour aller dans ce bâtiment. Je ne plaisante pas.

Ma mère m'a expliqué que la famille avait été invitée au vernissage d'une artiste du nom de Sakura Shiranui - jamais entendu parlé. Elle m'a dit : "personne de nos adultes n'est disponible aujourd'hui, alors tu iras en précisant que tu es mon fils et que la famille entière s'excusait de ne pas pouvoir se déplacer. Beaucoup trop de travail à faire dans cette famille", avait-elle soupiré. On aurait pu croire que j'aurais vraiment détester devoir y aller, mais finalement, pas tant que ça. J'aimais l'art, et l'idée d'aller à un vernissage ne me déplaisait pas. Tout ça pour dire que j'avais eu le temps de manger, prendre une douche, passer un rapide coup de peigne dans mes mèches - qui restèrent désordonnées malgré mes efforts - enfiler une chemise noire élégante, un jean sombre, des chaussures qui ressemblaient vaguement à des derbies, je crois - beaucoup plus confortable en tout cas -, passer également une cravate rouge autour de mon cou pour l'occasion, prendre mon long manteau sous le bras et filer le plus vite possible au lieu du vernissage, mon carton d'invitation dans la poche. Je montrai d'ailleurs celui-ci au réceptionniste lorsque je rentrais dans l'établissement. J'expliquais en deux mots qui j'étais, pourquoi était-ce moi qui étais là et quelques autres formalités. On me prit mon manteau car il faisait chaud dans le hall, et j'allais m'avancer lorsque je m'arrêtai net, totalement émerveillé par ce que j'avais sous les yeux. La première toile qui nous accueillait, si on y faisait attention, car elle était positionnée assez haut, et que peu de personnes pensent à lever la tête, était la première oeuvre qui m'avait autant étonné depuis toute ma vie. Le trait était délicat, le jeu de lumière maîtrisé à la perfection, le romantisme était là également car je ressentais le sentiment de douceur, de joie et de chaleur qui émanait du tableau.

Il n'avait rien pour se démarquer des autres tableaux d'ici, de taille normale, sa peinture n'était pas tape-à-l’œil, rien qui pouvait indiquer ce qui se cachait dans cette toile. Et pourtant... L'artiste avait peint deux formes, l'une plus grande que l'autre, représentant un homme, et une autre, celle d'une femme. Épaule contre épaule, main dans la main, face à nous, ils rayonnaient littéralement. L'artiste ne les avait pas "réellement" peint ; on ne discernait rien deux. L'arrière-plan était d'un noir d'encre, et la peintre avait joué avec le contraste en les dessinant en blanc. Bien que ce n'était que des "ombres" en négatifs dans cette noirceur, on devinait les cheveux courts de l'homme, ceux longs de la femme ; on voyait aussi la carrure carrée et la délicatesse qui émanait de deux. Ainsi lovés l'un contre l'autre, ont les imaginaient souriant jusqu'aux oreilles, comblés de bonheur, et d'amour. Mais ce n'était pas tout, ils n'étaient pas "que" des formes blanches dans ce noir, ils étaient de la lumière dans la nuit ; la peintre, pour faire cet effet, les avait entourés de traits blancs, comme pour "montrer" qu'ils scintillaient, qu'ils rayonnaient, qu'ils brillaient. Comme un espoir dissipant tous les doutes qu'on pouvait avoir ; une pure vision de bonheur dans le désespoir, une flamme qui vous réchauffe le corps et le cœur, une pointe de douceur dans la violence qui nous entoure.

C'était bien la première fois que ça m'arrivait ; je n'arrive plus à détacher mes yeux de ce tableau, si bien que je m'en approche presque inconsciemment, les mains dans les poches, subjugué par ce trait délicat.

Comment allait continuer ce vernissage, sérieusement ?


Dernière édition par Ketsueki Hesediel le Mer 9 Mar - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 1:19

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

J'étais nerveuse. Le directeur du vernissage, me voyait de loin jouer avec mes cheveux. Était-ce ma faute ? Bien sur que non. Je n'avais pas l'habitude de voir autant de monde, je n'avais pas l'habitude de voir que mes toiles plaisaient à pas mal de personne. Et dire que ce matin, très tôt, je n'avais pas eu envie de quitter ma maison, de peur de faire perdre le temps précieux des autres. Mais j'avais pris sur moi. Je m'étais préparée, en prenant une douche, enfilant une robe rouge -que je n'aimais pas-, et des chaussures à talons -avec lesquelles je marchais sur des œufs-. Si bien on m’avait maquillée -une autre chose que je n'aime pas du tout- j'avais refusée qu'on touche mes cheveux. Mon blanc pur, trônait en se moment même, fièrement sur mes épaules. Certaine mèche tombaient vers ma poitrine, ce qui cachait bien le décolleté de la robe rouge sans bretelle.

« - Mademoiselle Shiranui, vous devriez vous mêler à la foule et parler avec vos futurs clients. » me conseilla le directeur du vernissage. « Cela pourrait vous apportez des avis, sur vos peintures. »

« - V-vous croyez ? » Je bégayais, de quoi bien montrer que je n'avais pas de confiance en moi.

« - Bien sur. Chaque artistes, ce fait un devoir de répondre aux questions de ses éventuels clients. N'ayez pas peur mademoiselle Shiranui. Inspirez profondément, et allez voir ses messieurs dames. »

Je n'étais toujours pas convaincue. Mais je pris une grande inspiration pour me donner du courage, puis, avec mon peu d'assurance, je me mêlais à la foule. Je n'arrivais pas à entamer une conversation. J'étais tellement intimidée par tout ce monde. Alors, soupirant, j'allais vers la toile qui me tenait le plus à cœur ; Celle de mon rêve.

J'avais peint cette image, après un drôle de rêve que j'avais fais. Je devais avoir 5 ans, et il y avait un homme avec une femme. C'était mon père et ma mère, mais mon père était flou, je ne le voyais pas. Puis, j'avais grandis, et j'avais eu 20 ans. Et là, les traits des deux personnes, étaient devenu flou. Je n'avais pas d'image de mon père ou de ma mère. Les ombres signifient beaucoup de chose, mais la lumière, signifie beaucoup plus...

Quand j'arrivais dans la partie où ce trouvait ma toile, je levais les yeux de mes chaussures -oui car je regarde toujours mes pieds quand je marche- pour voir le dos d'une personne. J'étais surprise, à par un jeune homme, il n'y avait personne d'autre près du tableau. Doucement, je m'approchais, et me mit à ses côtés, ne le dérangeant pas dans ses pensées. Je me mis quand même à l'étudier ; Il était plus grand que moi, -avec ou sans talons- assez musclé, du moins, je crois, avec les vêtements ce n'est pas facile de le savoir. Ses cheveux étaient blanc, comme moi. C'était étrange d'en voir à par les miens. Je souriais malgré moi ; Il était concentré sur la peinture.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 8:40

Ce ne fut qu'aux bouts de quelque temps que je remarquais la personne à mes côtés, qui observait la toile - qui m'avait un peu trop absorbé, soi-disant passant - tout comme moi. Je tournais la tête vers elle, n'essayant pas de le faire discrètement, mais plutôt franchement, pour lui montrer que je l'avais enfin remarquée.

J'observais son profil ; c'était une jeune femme, plutôt petite, même avec ses talons aux pieds, portant une robe mi-longue rouge bustier, moulant ses formes, avec un profond décolleté que je remarquais à travers ses mèches d'un même blanc que les miennes qui étaient comme placées là pour le cacher. Eh bien ? On voulait le porter se décolleter oui ou non ? Un fin sourire orna mes lèvres à cette pensée. L'observation ne s'arrêta pas là. Sa chevelure était donc blanche, comme la mienne, mais beaucoup plus discipliné et longue, lui arrivant majestueusement jusqu'aux épaules, et au sommet de sa tête y trônait deux oreilles de loups, me convainquant de sa nationalité démone. De ce que je voyais de son visage, principalement caché par encore quelques mèches de cheveux, il était très beau et délicat. Des lèvres roses, légèrement brillante de maquillage, des grands yeux d'un rouge rubis aux épais cils cachant de trop ses prunelles à cause du maquillage et ça s'arrêtait là - déjà trop à mon goût, humpf. Des tatouages d'un rouge vif tranchaient net sur sa peau de porcelaine, deux traits sous ses paupières intérieures et sur ses épaules, que je n'avais pas remarqué jusqu'alors à travers ses cheveux, qui semblaient être un ovale avec un gros point en son centre, un trait semblable à celui sous ses yeux soulignait l'ovale et remontait jusqu'au creux de son cou. Le plus discrètement possible, j'inspirai un long coup, pour sentir l'odeur qu'elle dégageait, que dégageait son sang aussi. De sa peau émanait un parfum de propre et de fleurs, venant sans doute de son gel douche, et de son sang, je sentis bien l'odeur d'un démon, et également l'odeur d'un exorciste. Demi-Démon, alors... Je n'avais pas souvent eu l'affaire à ces personnes, et je m'en attristais parce qu'elles me semblaient très intéressantes.

Mon inspection était finie, et il me semblerait déplacer de ne rien dire dans cette situation, et même si ce n'était pas mon genre de commencer les conversations, je penchais un peu la tête sur le côté pour essayer de croiser son regard rouge du mien noir comme l'abysse, des yeux comme "morts", un sourire engageant aux lèvres, toujours les mains dans les poches :

- Je vois que je ne suis finalement pas le seul à avoir remarqué cette magnifique toile...


Dernière édition par Ketsueki Hesediel le Dim 6 Mar - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 13:56

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

J'étais perdu dans ce rêve que je ne me souvenais plus. Ses deux personnes qui étaient mon père et ma mère. Sûrement que l'un d'eux était le démon et l'autre l'humain. Je soupirais, attrapant le bustier de cette robe pas confortable du tout, afin de la remonter. Pourquoi ne pouvais-je pas porter ce qui m'allait le mieux ; les Kimono ? Je détestais les vêtement normaux, ce n'était pas... Moi. J'étais discrète et pas du tout remarquable. Alors pourquoi devrais-je être tape à l’œil ?

Je sortais de mes réflexions, en entendant le jeune homme à mes côtés me parler. Et vu de face, je devais avouer que, il était assez mignon. Je pouvais voir pleinement ses yeux. Ils étaient d'un noir profond, comme les abysses. Était-ce une impression de s'y perdre comme dans un gouffre ? Un sourire planait sur ses lèvres, le rendant encore plus craquant, si je ne faisais pas attention à ses cheveux qui ne devaient pas vouloir coopérer les matins pour se faire coiffer. Ça lui donnait un air Badboy.

« - Je vous avoue, que cette toile renferme des souvenirs flou. » dis-je en reportant mon regard sur ma peinture. « -On ne voit pas clairement les traits de l'homme, ni de la femme. »

Je tournais la tête pour regarder le jeune homme. Pourquoi cette toile avait-elle attirer son attention ? J'aimerais lui poser la question, mais jouant avec mes cheveux, je ne trouvais pas les mots. J'inspirais doucement, et j'expirais de la même manière.

« - Vous aimez cette peinture ? Pourquoi ? » je coinçais mon index dans mes cheveux, sans quitter des yeux ce mystérieux jeune homme.  « -Qu'est-ce qu'elle vous inspire au fond de vous ? »

J'arrivais à parler ! J'étais si surprise, mais j'aimais le fait que quelqu'un aime ma peinture. Je sentis mon cœur battre un peu plus vite... Pourquoi ? C'était l'excitation ? Pour une simple peinture ? Je tournais vraiment pas rond.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 18:06

La jeune femme, en m'entendant, tourna la tête vers moi sans me répondre tout de suite, mais plutôt en laissant son regard voleter sur mon visage est particulièrement dans mes yeux. De face, je pouvais confirmer qu'elle était belle. Et je continuais aussi de dire qu'elle avait les yeux trop maquillés, ça cachait ses grandes prunelles rouges, c'était du gâchis.  

« - Je vous avoue, que cette toile renferme des souvenirs flou. » dit-elle en reportant son regard sur la toile. Je ne comprenais pas très bien ce qu'elle voulait dire par-là, mais la suite de ses paroles me les firent oublier. « -On ne voit pas clairement les traits de l'homme, ni de la femme. »

- Effectivement, et c'est ce qui rajoute un côté magique au tableau, songeais-je pour moi-même, en inspectant de nouveau à mon tour la toile.

Mon regard dériva rapidement sur la femme, dont je sentais le regard pensif sur moi tendit que ses doigts délicats trituraient ses mèches. Deux secondes ; c'était quoi cette manie que j'avais de rajouter des mélioratifs à chaque chose qui la concernait ?

« - Vous aimez cette peinture ? Pourquoi ? » me demanda-t-elle en coinçant son index dans ses cheveux, me donnant l'étrange envie de le décoincer. Arrête ça, Ketsu ! « -Qu'est-ce qu'elle vous inspire au fond de vous ? »

Toutes ces questions me permirent de penser normalement. Je me concentrais sur mes réponses en me tournant vers le tableau, le regardant le plus attentivement possible, la tête penchée sur le côté, comme si le voir sous un autre angle cacherait une autre réponse. C'est dans une semi-conscience, à nouveau absorbé par la toile, que je me mis à prendre la parole, le regard toujours fixé sur la toile, tendit que je déliais mes pensées sur ma langue :

- Si je l'aime ? Oh oui, bien sûr. Ça doit bien être la première fois que j'en aime une autant, souriais-je. Pourquoi par contre... Je dirais que le travail de l'artiste fait tout. Il a presque réussi à rendre "vivant" ce tableau, vous comprenez ? C'est fascinant. (Je passai une main dans mes cheveux, les décoiffant encore plus, me frottant l'arrière de la tête, essayant de trouver une formulation simple à ma dernière réponse.) En ce qui concerne ce qu'elle m'inspire... Pour faire simple, l'espoir dans le désespoir ? En quelque sorte... Enfin, voyez, dis-je en désignant le tableau de ma main précédemment dans mes cheveux, le couple représenterait l'amour qui gagne contre les ténèbres - ou la haine, en l’occurrence, parce que la haine est l'inverse de l'amour, vous comprenez ? Je tournais lentement la tête vers la femme en baissant le bras, un peu embarrassé de m'être un peu emballé en exprimant mes pensées.

Je repris, pour dissiper ma gêne, les mains à nouveau dans les poches, un demi-sourire aux lèvres :

- Et à vous, que vous inspire-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 19:10

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

J'avais souris, face à la description légèrement exacte de ma toile. Mais en même temps qu'il avait parlé, je n'avais pas quitter des yeux la main qu'il avait passé dans ses cheveux. Je m'y pensais même faire la même chose, avec ma main.. Mais une seconde, qu'est-ce que je racontais ? Je me sentis rougir face à ce genre de pensées. Qu'est-ce que c'était que ça ? Pourquoi je pensais à ce genre de chose ?

Je reportais mon attention sur ses paroles, sur sa question « - Et à vous, que vous inspire-t-elle ? ».Devais-je vraiment répondre, alors que c'était moi, qui l'avait illustrée ? Je pense que oui, ce n'était pas polis de laisser une question sans réponse dans le vide. J'inspirais doucement, et je soupirais, ce n'était pas facile de prendre la parole. Même si cette toile me tenait très a cœur.

« - Ce qu'elle m'inspire ? La famille oubliée. L'artiste montre clairement que, le flou des traits, sont le fait qu'il ne se souvienne plus exactement des traits des deux personnes. Ses parents sûrement. Les ombres représentent le vide de cette mémoire, la lumière l'amour faible qu'on est pu y ressentir. »

C'était la première fois que je débitais des remarques sur ma propre toile. Mais ça me faisait du bien de dire mon point de vu dans le sens artistique. C'était mon élément, et il n'était pas dangereux contrairement à ce qui me relit au spirituel.

« - On remarque cependant, que l'artiste à fait quelque trait disgracieux autour de l'homme. Sûrement était-il différent de la femme. Malgré l'amour qu'il les unissait, il ne devait pas y avoir des jours bien heureux. D'où la présence de plus d'ombre que de lumière. »

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 20:47

Elle prit une inspiration, puis expira, et prit la parole après ce qui me sembla un combat intérieur. J'écoutai ses paroles avec la plus grande des attentions, observant son profil concentré, et je me rendis compte à la fin de ses paroles qu'elle exerçait le même effet que le tableau sur moi ; elle m'absorbait. Qu'est-ce que ça voulait dire ?

Suite à ses dernières remarques, je la qualifiai définitivement en une femme ayant le souci du détail, aux yeux d'experts ; une vraie artiste. Et un doute sur son identité commença à percer en moi... Mais là n'était pas l'important. Il était clair que cette femme voyait les choses d'une façon beaucoup plus sombre que la mienne, quoique sans doute plus vraie. Étais-je un romantique dans l'âme ? Un idéaliste ? Voilà une chose que je ne savais pas. Mais quand bien même, à mon avis, elle se focalisait trop sur le néfaste - et moi peut-être trop dans l'inverse.

Pendant le cours de mes pensées, j'avais continué à la regarder sans vraiment la voir, la tête légèrement penchée sur le côté, la mine pensive. Lorsque je sortis de mes réflexions, je cessai de la fixer ainsi, légèrement gêné et reportai mon regard sur le tableau tout en commençant à parler :

- Vous avez une tout autre vision de la mienne concernant cette oeuvre... C'est assez amusant, à vrai dire, souriais-je. Je pense que je vois les choses d'une façon trop bonne, mais vous un peu trop l'inverse. Je pense que nous avons tous les deux raisons et en même temps tort, même s'il n'est pas question d'avoir raison ou non. (Je tournais ma tête vers elle pour croiser son regard, tendit que je continuais de sourire.) Il est évident que le "l'amour faible" qu'on perçoit dans la toile est plus fort que vous ne le dite. Même si l'homme était différent de la femme, même si tous leurs jours n'étaient pas heureux, leurs sentiments étaient plus forts que ça, car ils sont toujours entrain de se soutenir l'un et l'autre, leur amour est toujours présent et bien brillant parmi toute cette ombre. Je crois que je suis encore en train d’idéaliser la situation, riais-je pour cacher ma gêne après un court silence suivant mes précédentes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Dim 6 Mar - 22:52

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

Je me mis à rire. Ce jeune homme était vraiment amusant, mais pas dans le sens ou ça pourrait le vexer. Je me mis face à lui, afin de mieux le voir. Je n'avais pas arrêter de le fixer, et je devais avouer que c'était la première fois que je fixais un homme aussi longtemps que je le pouvais, sans bafouiller, ni même me tirer les cheveux. Bon, si on enlève l'épisode ou mon doigt c'est coincer dans mes cheveux à cause de ma nervosité...

Je soupirais en souriant, il était vrai que plusieurs personnes avaient chacune, une vision différente des peintures. Je ne voulais pas faire ma professionnelle. Cette peinture représentait seulement mon mal, de ne pas me souvenir de mes parents. Ceux qui m'ont donnés la vie. Enfin, mon père que je n'ai pas connue. C'était ce qui me faisait le plus de peine durant mes 23 années ; Ne jamais avoir connu mon père, même s'il était un démon.

« - Je pense... » commençais-je en lui souriant doucement, tout en le regardant, « que tout le monde à une image différente en se qui concerne les peintures. Il est vrai que quand je me suis décidé à peindre cette toile, c'était après un rêve que j'ai fais, pensant à mes parents. »

Je m'arrêtais, regardant la toile, pour avoir plus d'inspiration dans mes paroles. Si cette toile plaisait, je ne pouvais pas dire non à la vendre. Un vernissage, servait aussi à ça : Ce faire des clients.

« - Les ténèbres représentent simplement le fait que mes souvenirs sont flou, concernant ses deux personnes qui étaient importante pour moi, de leur vivant. Du moins, l'homme n'est pas tout à fait clair, mais la femme, l'ai plus généralement. » je ris de la description, et tendit ma main vers le beau jeune homme en penchant ma tête sur le coté, ce qui laissait mes cheveux tomber en cascade sur mon épaule. « Je me nomme Sakura Shiranui. Et vous ? »


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Lun 7 Mar - 11:40

Depuis quand un rire devait-il être si mélodieux ? Je connaissais toutes sortes de rires, mais celui de cette femme était sans aucun doute le plus beau que je n'avais jamais entendu. Ma gorge s'était nouée sans aucune raison lorsqu'elle s'était totalement tournée vers moi, avec son rire, puis m'avait fixé de ses grands yeux, et je dus déglutir - très - difficilement pour la dénouer. Qu'est-ce qu'il me prenait ? Elle soupira et j'aperçus un sourire apparaître sur ses lèvres roses, qu'elle garda lorsqu'elle prit la parole, en me regardant toujours ;

« - Je pense... que tout le monde à une image différente en se qui concerne les peintures. Il est vrai que quand je me suis décidé à peindre cette toile, c'était après un rêve que j'ai fais, pensant à mes parents. »

Oh... Mon doute était donc exact. Voilà que je venais de parler de son oeuvre sans retenue sans savoir que c'était elle qui l'avait fait. Aurais-je pu faire plus gênant ? Enfin bon, il semblerait qu'elle n'ait pas trop détestée mon avis sur sa toile. Je soupirais de soulagement à cette constatation. Elle reprit la parole après avoir regardé la peinture quelques instants ;

« - Les ténèbres représentent simplement le fait que mes souvenirs sont flou, concernant ses deux personnes qui étaient importante pour moi, de leur vivant. Du moins, l'homme n'est pas tout à fait clair, mais la femme, l'ai plus généralement. » Elle rit de sa description, me faisant sourire. Si je comprenais bien, ils n'étaient plus parmi nous. Mais sa situation avec son père semblait plus particulière... La main qu'elle me tendit me sortis de mes réflexions, alors qu'elle penchait la tête, sa cascade de cheveux venant tomber sur son épaule, et l'image qu'elle offrit était tout à fait exquis. J'avais la bouche sèche, la gorge de nouveau nouée et je sentais mon cœur battre fort.  « Je me nomme Sakura Shiranui. Et vous ? » demanda-t-elle de sa voix sonnant comme une caresse à mes oreilles.

- Ketsu, reprend pas, essaye de paraître normal, le plus normal possible, me dis-je.

Réussissant à redevenir maître de moi-même, je me tournai à mon tour totalement vers elle, un sourire aux lèvres et je pris sa main dans la mienne, et lorsque nos peaux entrèrent en contact, un choc comme... "électrique" se fit. Sous cette sensation, mon bras sursauta très légèrement et mes yeux fixèrent nos mains qui se touchaient pourtant que très légèrement. Je levais les yeux vers Sakura, et lorsque nos regards se croisèrent, une envie mua en moi sans que je n'aie de prise sur elle et je ne fis finalement que la suivre ; je pris plus franchement sa main dans la mienne - un courant électrique se fit de nouveau - et je me penchai, sans la quitter du regard et lui fit un baise-main léger comme une plume, puis je me relevai avec ce même sourire, sans lâcher sa main.

- Ketsueki Hesediel. Ravi de faire votre connaissance, Sakura, dis-je en penchant à mon tour la tête sur le côté, mes mèches venant cacher mon oeil droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Lun 7 Mar - 19:21

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

Je souriais, en le voyant serrer ma main, puis aborder le même signe de tête que moi. Mais contrairement à moi, ses cheveux courts tombaient plus particulièrement sur son front et ses cils. Seigneur, ça le rendait encore plus craquant. Surtout qu'à un moment, quand il avait prit ma main dans la sienne, j'avais sentis un drôle de picotement tout le long de mon bras. Ça n'avait pas été désagréable, bien au contraire, ça avait même fait battre mon cœur un peu plus vite. C'était idiot de réagir de la sorte pour une poignée de main, mais ça avait été si... Si ? Si électrique.

Mes pieds me faisaient atrocement mal, j'en avais assez de porter ses chaussures à talons. Mais je n'avais aucune envie de laisser planter ce beau jeune homme, seul ici. Alors, après avoir récupéré ma main, je retirais ses atroces chaussures à talons haut. Mes pieds touchèrent le sol froid, ce qui me fit légèrement frissonner mais je souriais. Ça faisait du bien. Mais que ne fus pas ma surprise, quand je vis que je n'arrivais qu'au torse du jeune homme au nom de Ketsueki. Je fis une petite moue, malgré mes 23 ans, j'étais petite. Mais pas question de remettre ses affreuses chaussures. Et puis, si ça ne tenait qu'à moi, je déchirerais cette affreuse robe qui ne m'allait pas. Rien de ce qu'on avait mit sur moi ne m'allait. Ce n'était pas moi. Ce n'était pas naturel. Mordant ma lèvre inférieur, j’eus comme une envie d'abandonner ce vernissage pour m'enfuir me changer.

« - Je déteste ses vêtements... » je ne pus empêcher mes mots de sortir de ma bouche. J'espérais seulement que si tu les avais entendu, tu ne me trouve pas superficiel.

« - Je n'arrive pas à marcher avec des chaussures à talons, ses robes sont affreusement serrées à la taille et elles n'arrêtent pas de glisser. J'ai l'impression que je vais me retrouver nue d'un instant à l'autre. Et le maquillage... J'ai horreur de ça ! »

On pouvait dire que je m'énervais, mais ce n'était pas le cas. On avait chercher à me donner une image qui n'était pas la mienne. Et j'avais horreur de ça.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mar 8 Mar - 0:22

J'appréciais son sourire, et regrettai le contact de sa main lorsqu'elle quitta la mienne pour enlever ses chaussures. Je haussai un sourcil face à ce geste incongru, un sourire aux lèvres qui voulait dire "j'y crois pas". Je dut me mordre la lèvre pour ne pas rigoler à gorge déployée. Sans ses talons, elle était beaucoup plus petite, le sommet de son crâne arrivant tout juste à mon menton à présent, et je devinais que ça ne devait pas lui plaire extrêmement à sa petite moue, puis elle se mordit la lèvre, dont je ne réussit pas à en détacher mon regard.

- Craquante, fut ma pensée, qui me surprise. A quoi est-ce que je pensais, au juste ?

Les paroles qu'elle marmonna très bas mais que je parvint à entendre m'absorbèrent - je commençais à m'y faire - et je penchais la tête sur le côté, interrogatif.

« - Je n'arrive pas à marcher avec des chaussures à talons, ses robes sont affreusement serrées à la taille et elles n'arrêtent pas de glisser. J'ai l'impression que je vais me retrouver nue d'un instant à l'autre. Et le maquillage... J'ai horreur de ça ! » dit-elle, pour la première fois de la soirée, la voix un peu moins calme, presque énervée.

Je comprenais donc mieux ; on l'avait forcée. Voilà qui me déplaisait premièrement, et je fronçais les sourcils de mécontentement, mais je devais admettre que j'étais en même temps amusé. J'étais comme attendrit, devenant trop souriant à mon goût, car mes lèvres s'étaient encore étirée en ce rictus. Un léger rire même sort de ma gorge.

- Je me suis toujours demandé pourquoi les femmes s'infligeaient la douleur de porter ce genre de chaussures, avouais-je. (Je regardai cette robe qu'elle disait trop serrée, en observant pour la première fois pleinement ses formes, qui étaient bien moulées, je devais l'admettre...) Et je me demande aussi comment font-elles pour respirer avec ce genre de vêtements. De plus, avec votre robe bustier, impossible de courir pour ne pas arriver à votre impression, pas vrai ?, plaisantais-je amicalement en faisant allusion à ses paroles précédentes. (Cette fois, je levais les yeux jusqu'à son visage non pas pour regarder son maquillage, car j'avais déjà mon idée dessus, mais juste pour la voir elle.) J'ai trouvé dès le début que vous aviez les yeux trop maquillés, ça cache vos magnifiques yeux, dis-je sans y faire attention, alors que j'avais plongé dans ses prunelles rubis.

Je secouai la tête comme pour me sortir d'un songe, puis me frottai la nuque, quelque peu embarrassé, fuyant son regard. Puis je repris la parole, avec une légère mine compatissante ;

- Il faut faire bonne impression, pas vrai ? Et se fondre dans la masse, et pour ça, faire comme tout le monde. (Je soupirais) J'ai dû faire un peu pareil pour ce soir. Je préfère avoir d'autres chaussures et avoir un haut qui me permet de plus amples mouvements, dis-je en étirant mes omoplates en tirant mon bras droit par le coude par ma main gauche tout en tournant mon buste pour suivre le mouvement. Ce que je ne savais pas, c'est que ce geste tira sur le tissu de la chemise et moula mes muscles. Vous voyez, repris-je en me remettant face à elle, rien que là, je suis dérangé.

Je soupirais de nouveau tout en remettant mes mains dans les poches, pencha la tête sur le côté en la fixant, tout en disant, taquin, le sourire aux lèvres :

- Que m'avez-vous préparée pour le reste de la soirée, Sakura ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mar 8 Mar - 11:25

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

Le simple fait qu'il comprenne -légèrement- ce que je ressentais à ne pas être moi dans des vêtements, me fit sourire. Sa voix était suave à la limite de me donner des frissons dans tout le corps. Et son regard noir abysse sur moi, comme s'il me scannait, ne me rendait aucunement mal à l'aise comparé à d'autre hommes qui me regardaient -parfois avec dégoût, à cause de mes origines-, il me fit rougir. Je n'avais jamais ressentit ça, et ce n'était pas déplaisant. Je laissais mes prunelles regarder chacun de ses mouvements... je me mordis la lèvre une fois de plus, quand je vis qu'il était vraiment bien battit sous sa chemise. Je me demandais même, ce que ça faisait si je les touchais ?

* - Seigneur à quoi penses-tu Sakura ! *  m'indignais-je mentalement * si ça se trouve, tu essaies de draguer un homme déjà casé. *

Draguer ? Je rougis à se simple mot. Je n'en avais pas l'habitude, mais, ce n'était pas ma faute s'il m'attirait. Ses mains disparurent dans ses poches. Et je me surpris encore plus à me demander ce qu'elle pouvait exercer sur moi. Mon dieu, pourquoi avais-je de telles pensées. Si je pouvais disparaître, je le ferais sans hésiter.

« - Que m'avez-vous préparée pour le reste de la soirée, Sakura ? » me dit-il avec un sourire craquant.
* - J'ai la folle envie de vous peindre sans vos vêtements. * j'étais folle, il n'y avait pas de doute. « Et bien, qu'avez-vous à me proposer, Ketsueki ? »

J'avais l'étrange impression que ma voix n'était pas ma voix. D'ordinaire elle est calme et douce, légèrement fluette, mais là... Je l'avais sentit un peu rauque, et un peu trop excitante, ce qui me fit encore plus rougir et mordre ma lèvre inférieur. Il me manquait vraiment une case.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mar 8 Mar - 23:12

Bien qu'elle ait déjà les joues rouges, après m'avoir répondu, elle réussit à rougir encore plus, se mordant de nouveau la lèvre, me faisant déglutir, en ayant la dérangeante envie de la mordre à ça place. La voix qu'elle avait utilisée pour me répondre m'avait donné de délicieux frissons et je fermais les yeux un court instant sous cette sensation, me délectant de son timbre... sensuel. Une chose dans mes entrailles, encore assez petite pour que je puisse l'oublier, rugissait en moi, intimant à mon corps et à mon esprit de m'emparer d'elle, de la faire mienne ; mais comment pouvais-je vouloir ça en venant juste de la rencontrer ? Et comment arriverais-je à résister à cette chose si elle augmente ?

- Nom de Dieu, arrêtez ce pouvoir qu'elle exerce sur moi..., suppliais-je intérieurement, me demandant même si ce pouvoir était bien réel. Ça expliquerait ma situation - mais je n'y croyais pas vraiment...

Je passais ma main dans mes cheveux, les ramenant en arrière (même s'ils revinrent immédiatement à leur place adéquate), un geste que je faisais lorsque j'essayais de reprendre les choses en mains, réussir à me contrôler ; et là, j'en avais bien besoin, avec cette personnification de la tentation juste en face de moi.

- Eh bien, soupirais-je presque, tout en penchant la tête sur le côté, mon sourire de retour, me feriez-vous, par exemple... (je fis mine de réfléchir) visiter ? Me montrer vos peintures préférées ? Ça me ferait très plaisir, assurais-je en redressant ma tête pour bien planter mon regard dans le sien.

Au même instant, du coin de l’œil, je vis un serveur, des coupes de champagne sur un plateau à la main, et je l'interpellai en levant la mienne en un signe discret qu'il vit, et il vint nous servir, en jetant un regard surpris à Sakura, sûrement à cause de ses pieds nus. Je pris deux coupes tout en lui jetant un regard indéchiffrable mais pas agressif pour autant, juste dérageant, et c'est pour cela qu'il fila le plus loin possible de nous. Un sourire ironique orna mes lèvres tendit que je le regardais fuir, puis je me tournai vers la belle blanche, en lui tendant un verre :

- Champagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mer 9 Mar - 0:42

Un vernissage inoubliable...
Ketsueki Hesediel & Sakura Shiranui

J'étais dans mes pensées, avant même qu'il me demande de lui faire visité, le simple « […] me feriez-vous » que je n'avais pas entendu la suite. Dans ma petite tête encadré par mes cheveux blanc naturels, j'avais de drôles de pensées. Je ne devais vraiment pas tourner rond.. Je ne ratais aucun de ses gestes ; cette main puissance qui partit dans ses cheveux, les tirant en arrière. Bon dieu mais même les cheveux en arrière cet homme est beau.

Je me mordis pour la énième fois la lèvre dans le but de contrôler ses satanées pensées pas nette. Je clignais malgré moi des yeux quand il me présentait une coupe de champagne. Et je fus encore plus confuse de ne pas avoir suivit ce qu'il m'avait dit depuis le début. Je commençais à boire doucement le liquide ambré, en regardant autour de moi, dans le but de voir ce que je pourrais dire. Mais j'en avais marre de ce vernissage. J'avais envie de rentré chez moi, mais je n'avais pas encore de maison. Je soupirais en me massant les tempes.

« - Mademoiselle Shiranui, je vous cherchais. Mais... Que faites-vous pieds nu ? » s'exclama de loin en agitant la main, le directeur du vernissage qui était choquée de me voir pied nu.

Je soupirais agacé. Je passais un bon moment, même avec mes sales pensées étrange. Pourquoi ce vieux schnock arrivait à se moment-là ? Je ne vis pas le coup venir, il m'avait attraper par le poignet qui tenait la coupe de champagne, et celui-ci se renversa sur la robe. Je l'entendis même émettre un cri horrifié, pour le fait que j'ai taché une robe chère. Je tenais la coupe dans ma main, et tellement je la serrais, mon poing fut entourée de feu et le verre se brisa.

« - Ma-mademoiselle Shiranui ! » il me regardait horrifié.
« - Quoi ?! » criais-je à la limite de l'explosion. « Je m'en vais, j'en ai assez ! »

Je n'osais pas te regarder après mettre donner ainsi en spectacle. Je soufflais, restant digne malgré tout, et une fois partit dans les coulisses, j'essuyais mes yeux. Pourquoi pleurais-je ? Peut-être du fait que je ne te reverrais sûrement plus. Mais tout ce qui avait été autour de moi, n'avait jamais été moi, à part mes peintures. Mais l'image que j'ai montré, cette affreuse robe rouge, se maquillage de geisha, ses talons qui faisaient mal, cette colère... Ce n'était vraiment pas moi. J'étais tout le contraire. Je m'étais énervée à cause de mes pensées, à cause de ses étranges sensations que je ressentais proche de Ketsueki, et aussi à cause de se vernissage. Je voulais rentré, me réfugier sous mes couvertures, et ne plus en sortir pour ne plus à me donner en spectacle. C'était trop horrible... C'était vraiment un Vernissage Inoubliable.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE




Dernière édition par Sakura Shiranui le Mer 9 Mar - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 42
Date d'inscription : 22/02/2016
Age : 24
Localisation : Momomajin

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Couple: Ketsueki Hesediel, le seul et unique ♥
Autre(s):
avatar
Demi demon


Sakura Shiranui

Demi demon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mer 9 Mar - 0:45



Voilà, j'ai essayée de faire une petite fin à notre RP pour pouvoir attaquer la partie deux de leur rencontre 8D ! J'espère que cette petite fin te plait bien :3 : Pour le RP suivant, j'avais pensées dans les appartements de Sakura, mais pour faire le logement, il faut au moins 3 RP's ou payer avec les vote des TopFofo, mais je sais pas combien de crédit j'ai ! xD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 366
Date d'inscription : 08/11/2015
Localisation : Dans mon appart.

Feuille de personnage
Age: 22
Couple: Sakura Shiranui, tout simplement~
Autre(s):
avatar
Démon


Ketsueki Hesediel

Démon

MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   Mer 9 Mar - 19:41

Elle se mordait encore la lèvre. J'allais finir par la lui mordre à sa place si elle continuait comme ça, pour lui faire comprendre à la fin ! Lorsqu'elle prit la coupe, elle me semblait confuse, regardant à droite et à gauche, sans me répondre, et je finis par me demander si elle m'avait écoutée à vrai dire... Je bus une gorgée de ma boisson pour cacher mon sourire ironique. J'émis un son surpris, mais satisfait ; il n'était pas mauvais. J'allais reprendre une gorgée lorsque Sakura soupira en se massant les tempes, en un signe de fatigue qui me fit froncer les sourcils, inquiet. Cependant, une voix nous interpella ;

« - Mademoiselle Shiranui, je vous cherchais. Mais... Que faites-vous pieds nu ? » s'exclama de loin en agitant la main, un homme dans la fleur de l'âge, apparemment to-ta-le-ment choqué de la voir ainsi.

- Eh bien, où est le problème ?, fut ma pensée. C'est son vernissage, et elle fait ce qu'elle veut, après tout.

Le soupir agacé qu'elle eut ne m'échappa pas, et je fronçais encore les sourcils, me demandant si cet homme l'avait déjà importuné auparavant, se permettant même de lui faire des remarques ainsi. Étant "plongé" dans mes interrogations, je ne vis pas son geste brusque trop tard pour réagir. Il lui avait pris fortement le poignet, lui renversant sa boisson sur cette robe qu'elle détestait tant. Il poussa un cri horrifié, comme si c'était sa faute à elle d'avoir fait ça.

- Eh bien quoi, vieux sénile ? C'est ta faute à toi, ne prend pas cet air, me dis-je, en commençant sans m'en rendre compte à resserrer ma prise sur mon verre.

Mais ce ne fut pas le mien qui éclata, mais celui de Sakura. Je la regardais, fasciné ; sa main s'était enflammée, un court instant certes, mais je l'avais bien vu. Ce vieil homme sénile se permit encore une fois de s'exclamer, me sortant de ma stupéfaction, bien que je fus vite à nouveau surpris de voir la belle blanche hurler encore plus fort que lui. Bien qu'elle soit petite, avec cette démonstration de pouvoir et de colère maintenant, avec sa voix loin d'être criarde mais plutôt imposante, je fus tellement choqué de cet aspect de sa personne et des paroles qu'elle dit, que je ne réussis à sortir de ma torpeur pour la retenir avant qu'elle ne file, étant définitivement cloué sur place en ayant vu ses yeux humides. Je la suivis du regard, partir dignement, ses chaussures à la main, traversant cette foule murmurante, regardant pourtant droit devant elle, jusqu'aux coulisses, ressassant au fur et à mesure de sa marche ses derniers actes, alors que ma "chose" à l'intérieur de moi me hurlait "arrête de penser et bouge" ! Mais c'était comme si mon esprit tournait au ralenti et que du ciment avait remplacé mon sang, me figeant.

- Je suis tellement confus Monsieur... Cette enfant est irrécupérable. Je suis désolé qu'elle vous ait dérangé comme ça Monsieur...

Les paroles de ce vieux firent comme un "déclic" en moi, et je parvint à nouveau à penser et à bouger. Ma main se crispa brusquement sur mon verre, mais je réussis à retenir ma poigne pour qu'il ne se brise pas, le fêlant juste, mais rien que ça fit émettre à cet homme un hoquet surpris. J'étais plus grand que lui de plusieurs centimètres, et j'en profitais pour le surplomber de ma hauteur, le visage dur, mes yeux noirs de nature, mais au lieu d'êtres inexpressifs, ils exprimaient très bien ma colère en cet instant, ce qui fit reculer d'un pas ce vieil homme lorsque je posai mon regard sur lui.

- Vous plaisantez, j'espère ? Ma voix était froide comme la glace, et je vis que cela coupa la respiration de l'homme.

D'un geste sec, et très hautain - ce qui ne me ressemblait pas du tout, en somme - je claquais des doigts vers le réceptionniste et le serveur, le premier parti précipitamment vers le dressing, dans une autre salle partant chercher mon manteau, et le serveur vint reprendre mon verre, tout tremblant. Je me tournais vers l'homme sénile, qui avait la bouche grande ouverte, choqué de mon comportement.

- S'il y a bien une personne qui m'a dérangé, c'est vous. Comment vous permettez-vous, d'ailleurs, d'être si violent avec une femme, en lui renversant par la même occasion sa boisson sur sa robe ?, dis-je en fronçant les sourcils. Vous nous interrompez en pleine conversation avec un comportement, de plus, loin d'être civilisé. Si ma famille a été invité à ce vernissage, je m'attendais à mieux que ça venant de vous, directeur, dis-je, en le regardant sombrement, l'ayant parfaitement reconnu avec sa petite insigne "directeur" sur le cœur. Sur ce..., et je partis, après lui avoir jeté un dernier regard assassin, mais aussi plein de mépris.

Perdu dans ma rage, je ne remarquais même pas que tout le monde se retournait sur mon passage, certains avec des regards terrifiés, surpris, intrigués et même admiratifs. Je ne voyais pas non plus que l'ambiance dans la salle avait changé, et qu'à vrai dire, ma voix glaciale avait porté dans toute la salle. Non, je ne vis rien de tout ça, je marchais jusqu'à la réception où m'attendait le garçon, agité, mais je l'ignorai quelques secondes de plus en prenant un petit papier et un stylo, mis à disposition sur le comptoir, y griffonna quelques mots, le plia en deux, puis le passa discrètement au réceptionniste en prenant mon manteau, je lui dis bas :

- Vous donnerez ça à Sakura Shiranui. Ne le lisez pas, et donnez le lui à coup sûr, c'est un ordre, ma voix étant implacable, le garçon hocha vivement la tête, terrifié.

J'étais persuadé que nombreux, tous à vrai dire, devaient se demander qui étais-je pour me comporter ainsi, et c'est pour cela que je mis mon manteau, ce manteau que ma mère m'avait ordonné de porter, dos à la foule, pour qu'ils puissent bien voir le blason de la famille Hesediel qui y était cousu . J'entendis une exclamation générale, et de nombreux murmures, et je sortis droitement, toujours énervé, mais en même temps fier de mon coup. Sur le chemin du retour, je me rappelais ce que j'avais écrit sur ce papier ;

- "Chère Sakura,

Je suis déçu de vous avoir quitté ainsi, mais je tenais à vous dire que ça avait été un réel plaisir de vous avoir rencontré ce soir. J'aurais bien voulu voir d'autres de vos toiles, et il n'aurait pas été impossible que je vous achète la seule toile que j'ai eu l'occasion de voir à vos côtés.

Eh bien, si cela vous intéresse, voilà mon téléphone, avec quoi nous pourrions fixer un rendez-vous : 0X XX XX XX XX.

Avec toutes mes amitiés,

Ketsueki.
"

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]
» Un nouveau voyage [ feat. Hakuryuu ] [terminé, suite archipels]
» Changement de programme. feat Eran ( terminé )
» [0252] Wendy Sakura [terminée][GIVRALI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Centre Ville :: Sunshine City-