Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Quand le sarcasme rencontre le sadisme [feat Essdess + un invité surprise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité

Invité

MessageSujet: Quand le sarcasme rencontre le sadisme [feat Essdess + un invité surprise]   Ven 19 Fév - 10:50

Le petit bruit régulier du tissue se frottant avec régularité sur la surface cylindrique et encore à moitié mouillé d’un lavage impeccable rompait le silence qui régnait dans la salle. Il était bientôt minuit, le bar devait fermer dans environs une heure mais la plupart des clients étaient déjà partis. Il semblerait que les fréquentations étaient plutôt de bonne éducation, sachant quand s’arrêter de prendre du bon temps pour ne pas être un poids le lendemain à leur travail. Cela pouvait être une chose dont il fallait se réjouir, que les habitants de Shibazaki soient corrects, pourtant Gabriel aurait bien  aimé avoir une autre compagnie que celle qu’il avait en ce moment, c’est-à-dire aucune. Enfin il se rassurait car pour lui tout allait en  s’améliorant. L’ouverture du Cynisme fumeur avait été un franc succès, bien que son démarrage pris un certain temps la soirée c’étant terminée avec une salle pleine ainsi que le comptoir jusqu’à la fermeture ! Bien qu’il n’était pas partit défaitiste il est vrai qu’il avait éprouvé une certaine peur que le fruit de ses efforts se solde par un échec des plus cuisants et amer. Mais toutes ces vilaines pensées avaient dorénavant quittées sont esprit pour se faire remplacer par ses projets d’avenir un peu trop optimiste, mais qui pouvait bien se proclamer hors de toute espérance en ce bas monde où l’espoir est la plus puissante des pensées.

Et c’est ainsi que le Cynisme Fumeur, au barman étrange et très sarcastique, gagna une réputation grandissante. Elle ne fut pas non plus fulgurante comme il l’aurait préféré, mais suffisante pour subvenir aux besoins primaires du bar. Au bout de la première semaine, Gabriel pouvait se vanter d’avoir quelques clients qu’il considérait comme « fidèles ». D’ailleurs les comptes à la fin de cette semaine le conforta de continuer dans la voie qu’il avait choisi, en fait son objectif n’était certainement pas de posséder le bar le plus connu et fréquenter de toute la ville. Cela aurait été un pari trop risqué et qu’il ne pourrait pas tenir de toute façon puisqu’il ne le voulait tout simplement pas. Non, il visait plutôt de posséder un véritable bar d’habitués, venant déguster un bon verre d’un alcool de grande qualité ou même un thé de très bonne facture. Une bonne clientèle serait plus appréciable pour lui plutôt que des personnes peu fréquentables qui auraient un comportement des plus inadéquats. Ce que redoutait un peu Gabriel c’était si une querelle éclatait dans son bar et que les protagonistes en viennent à utiliser la magie…car étant un exorciste sans pouvoir, donc équivalent à un simple humain, il ne pourrait que contempler la destruction pure et simple de son établissement. Certes il connaissait le maniement du sabre et il savait se défendre à main nue, il pourrait même surprendre quelques exorcistes ou démons s’ils en venaient aux mains. Après tout, il était considéré comme un humain mais sa force égalait les plus aguerri des exorcistes. I espérait que ce jours tarderait le plus possible à arriver, au moins le temps que ça réputation ne puisse pas se faire entacher par un tel incident et aussi qu’il ait assez d’argent de côté pour gérer la reconstruction et le ravitaillement. Oui il ne se voilait pas la face, il arriverait forcément un moment où il devrait faire face à cette situation, et si la chance ne le voulait pas dans ses bras il y aurait peut-être affaire à plusieurs reprises.

Secouant sa tête, le barman se sortit de ses pensées, il avait arrêté d’essuyer son verre et ses mains n’avaient pas bougé comme son corps d’ailleurs… lui donnant une allure raidie et fort ridicule. Soupirant de sa propre incapacité à trop se concentrer à partir d’une certaine heure, il continua de laver le dernier verre qui avait servi ce soir. Encore un chiffre correct et même en progression ce qui le fit sourire en regardant la caisse fermée pour des raisons évidentes de protection. L’étape suivante, après la fermeture du bar était le compte de la soirée, bien qu’il en ait à peu près une idée globale le jeune homme était méticuleux avec ce genre de chose. Posant le contenant là où ses congénères étaient déjà présents, Gabriel s’étira un peu, levant ses bras au ciel et exprimant son soulagement d’un râle las. Le barman sauta par-dessus le comptoir, c’était plus rapide et il fallait l’admettre assez classe, et il alla dans la salle inspecter si les tables étaient bien propres, qu’il ne restait pas une seule oubliée dans la catégorie des propres et scintillantes. Armé de son chiffon, il passait nonchalamment celui-ci sur les surfaces qu’il pouvait considérer comme mal nettoyer. Cela relevait plutôt de son côté maniaque car n’importe qui d’autre n’aurait remarqué les « tâches »et autres éléments perturbateurs que Gabriel enlevait.

Lorsqu’il eut finit de vérifier son œuvre le jeune homme souri devant la magnificence de son bar, il en était fier et on ne pourrait lui enlever. Il retourna sur ses pas et lança une musique Jazz douce et calme pour poser une ambiance plutôt poétique et nostalgique. Certes il n’avait jamais vécu dans durant l’âge d’or de ce genre mais il était un grand admirateur des légendes qui avaient su porter ce style à son paroxysme. Et il fallait l’admettre c’était ce genre de musique qui allait le mieux à son bar…dans une certaine mesure oui mais encore il fallait que le moment soit bien choisit. Le jeune homme secoua encore la tête car il était de nouveau partit dans une digression s’adressant à lui-même. Si cela continuait il allait penser qu’il devenait fou, heureusement qu’il ne s’exprimait pas à voix haute en ces moments-là. Heureusement pour lui il avait repris ses esprits justes à temps car la petite clochette avertissant que la porte s’ouvrait retentit dans un son clair et joyeux. Le froid s’engouffra rapidement dans la salle, il neigeait un peu dehors et quelques flocons vinrent embrasser le sol boisé de la salle avant de fondre laissant plusieurs gouttelettes se parsemer devant l’entrée de la salle. Gabriel avait tourné le dos à la cliente pour aller chercher une tasse et une coupelle derrière lui, il servit du thé vert bien chaud qu’il c’était préparé un peu plus tôt dans la soirée et qui restait à bonne température pendant plusieurs heures, même s’il avait atteint ses limites car la tasse n’était pas aussi chaude que la dernière fois qu’il s’en était servi. Il entendit le client se poser sur une chaise du comptoir alors il se retourna et avança vers…la cliente pour le coup. Cette surprise se vit un peu sur son visage mais n’altéra pas son mouvement de marche qu’il acheva sans problème. Gabriel posa la tasse dans la coupole près de la jeune femme :


« Cadeau de la maison, par ce temps un bon thé ça ne peut que faire du bien. Voici la carte du bar je vous laisse le temps de regarder.

Laissant un petit silence s’installer, même si la musique en fond était toujours présente, le barman s’en alla se servir lui-même une tasse de thé. Il se posa sur la chaise haute de son côté et il sortit sa longue pipe de sous son Kimono. Déposant du tabac à l’intérieur du pot il l’alluma avec une allumette qu’il déposa dans le cendrier qui lui faisait fasse lorsque les feuilles se mirent à se consumer Aspirant une bouffée sans trop se presser, Gabriel apprécia le goût amer et assez particulier des feuilles qu’il utilisait. Puis il commença à faire sortir la fumée sous forme de petits cercles qui se maintenaient quelques secondes avant de disparaitre complétement dans l’air. La musique passa alors à un solo de saxophone, la partie préférée du jeune homme, qui osa se laisser emporter quelques secondes par la mélodie si envoutante. Il rouvrit son œil et le posa sur son thé admirant les vapeurs s’échapper, puis il posa sa pipe afin de prendre la tasse pour pouvoir siroter doucement ce délicieux breuvages qu’il aimait tant. Décidément les feuilles de tabacs et ce thé allaient très bien ensemble.

- Serait-ce le froid qui vous a contraint de faire halte ici jeune demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le sarcasme rencontre le sadisme [feat Essdess + un invité surprise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)
» Quand la sadique voulait s'envoler.
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Zone Hors Rp :: Archives :: Archives Rp-