Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Le chant d'un lendemain heureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité

Invité

MessageSujet: Le chant d'un lendemain heureux   Ven 13 Nov - 17:51


Dragon des Kasama
Braises chaleureuse ou feu traître ?


Ombrage Lazarin



Information Personnage
Date de naissance ;;14 février
Âge ;;32 ans
Sexe ;;Féminin
Nationalité ;;Française

Groupe ;; Peuple de la Terre
Race ;;Exorciste
Clan ;;Lazarin et Kasama ( par le mariage )

Métier;;Exorcist


Capacité/Pouvoir

Spécialité Spirituelle:Phénix
Description: Le pouvoir se déroule en plusieurs étapes. Tout d'abord la transformation. En effet, le corps de l'utilisatrice se mû en oiseau de feu purificateur de couleurs flamboyantes. A elle seule, cette transformation dure bien 10 secondes et requière une certaine concentration. Pendant ce temps, le corps de la jeune femme se couvre de flammes mystiques. A la fin, nous nous retrouvons devant un oiseau faisant la taille d'un perroquet. Elle peut grossir sa taille, allant jusqu'à celle d'un cheval. Néanmoins pour cela, elle devra se rendre vulnérable en se concentrant pour amasser de l'énergie.

La deuxième étape du procédé est l'attaque. L’exorciste peux lacer des plumes de feu sur l'être, ou objet, démoniaque. Mais seulement si elle connais son nom. Si, par exemple, c'est un chandelier, elle dira " Candelabrum " ! Si cet objet a un nom bien précis, tel nom donner aux peluches. Elle devra le dire. Cela marche pour les être vivants. Dans le cas ou elle ne connais pas le nom de l'objet ou être vivant, elle devra foncer sur lui et l'embraser en le touchant.

En définitive, elle peux lancer autant de plumes qu'elle le souhaite. Pour autant, ses projectiles de feu diminueront d'intensité a chaque nouvelle attaques. Donc sa limite n'est pas en quantité, mais en duré. Elle aura une duré de 1 heure de lancer en continu. A la fin de ce temps, elle se re-transformera irrémédiablement en humaine.

Le tout derniers inconvénients est un événement n’apparaissant que très rarement. Des souvenirs n'étant pas les siens resurgisses, comme venu d'une autre vie.

Spécialité Elémentaire:Lingua Ignis
Description:Contrairement a sa fille, la lingua ignis de Ombrage est plus puissante. Bien que se pouvoir s'hérite de mère en fille chez les Lazarin, le côté démon de Célestine appauvrit ce pouvoir.

L'exorciste peux donc, par sa parole, rendre vivant le feu. Toutefois, ce n'est pas tout. Pour parvenir a contrôler " totalement" le feu. Elle doit ne faire qu'un avec cet élément, tout en gardant une certaine limite. Si la détentrice ne peux faire barrière de l'envie de destruction qu'apporte la proximité avec cet élément, il est happé par la magie noir.

Ce pouvoir permet donc de moduler le feu, une fois celui-ci maîtrisé. Il peut ainsi prendre la forme d'une flammèche, orbe lumineuse ou mur de flamme. Tout dépend de l'énergie en réserve et de la volonté de la personne contre les voix insidieuses. A savoir tout de même que ce dépense énormément d'énergie. Voilà pourquoi la jeune femme ne peux faire que trois grosse manipulations par jour.

Arme(s)L'arme de la jeune femme est une épée a deux main avec une lame en bronze. Sa longueur va de son épaule a son genoux, sa largeur est de celle de son majeur en partant de la garde. Enfin, un rubis est incrusté dans la lame ( ayant la forme d'un globe ). Le rubis luis et se met a chuchoter lorsque la magie élémentaire est utilisé, déstabilisant certains adversaire.


Physionomie


Des yeux violets, frangés de cils noirs. Des cheveux rouges, long jusqu'au creux de la taille. Épais, rebelle et gênant, ils sont tout le temps attaché en chignon, puis avec une pince. Ayant la peau rosé, avec des tâche de sons sur les épaules. Elle tranche par rapport a la peau parfaite des démons. Sur son coeur, un élégant tatouage en forme de phénix se dessine. La peau de son nez et de ses pommettes rougissent facilement, reste de la jeune fille timide qu'elle était. Son dos cambré, ses formes généreuses, révèle qu'elle a enfanté un enfant. Des ses 1 m 67, elle ose rajouter des petits talons pour se sur élevé encore plus que ce qu'elle est. Ses bras on beau être musclé et entraînés a lever son arme a deux mains. Il est pratiquement impossible de le voir. Ses jambes savent autant soutenir son poids plus celui de son épée, et danser sur les pistes.

Les vêtement de la dame diverge en fonction de son emploie du temps. Lorsqu'elle est au travail ( exorciste ), elle porte une chemise blanche a revers marron sans manches. Suivi de " fausse manches ", ou manche a rajout courant du milieu du bras jusqu'au poignet. Puis un pantacourt marron en lin, suivi de petite chaussure rouges a talon. Non je ne sais pas comment elle arrive a courir avec ce genre de chaussures, c'est un mystère.

Lorsqu'elle doit remplir ses fonction de conseillère financière du clan Kasama, elle porte un chemisier rouge, une veste blanche par dessus. Assortis avec une jupe simple, d'autres chaussures rouges a talons. Et pour finir, des boucles d'oreilles qui change en fonctions de ses humeur. Sa tenu de travaille varie aussi en fonction des saisons. Ceci était un cas de généralité.

Enfin quand elle est en version décontracté, elle oscille entre différent look. Cela dépend de son envie, ses humeurs et de sa lubie du moment.  

Psychologie


Ce que tu es, ce que tu sera, ce que tu as toujours été. Ce résume en une phrase: Une flamme vacillante.

Les braises de ton coeur. L'endroit le plus chaleureux en toi, s'exprime par de vives réactions. Tu sers contre ta poitrine les personnes, tu pleure devant ce que tu considère de triste et tu crois en tes conviction. Tu entoure les personne que tu rencontre d'une aura chaleureuse, te comportant parfois en mère poule avec n'importe qui. Ton rire n'a rien d'un chant mélodieux, mais il vient du fond de toi. Tu es honnête envers toi-même, et respecte la vie et les personne qui t'entoure.

Les flammes de ton coeur. Tranchantes et barbare, c'est la partie la plus dénaturée que tu es. Elle a vu le jour, où ta grand-mère ta montrée l'autre voie. Celle de la haine et de la violence. Lorsque ton coeur se penche par dessus ce précipice, il se contorsionne et s'enflamme. Par chance, tu ne devient pas tout de suite cet être dénaturé. Mais lorsque tu es déchaîné, rien ne t'arrête. La haine te consume, et tu attend que le feu s'éteigne.


Histoire


Pour réellement me comprendre, il faudrait vous raconter toute ma vie ! Comme celle-ci fut longue, même pour moi, je vais en faire un résumé.

Mes parents, Maria et Philippe, eurent le coup de foudre l'un pour l'autre. Toutefois, ils durent attendre un an pour se marier. Je ne sus pas pourquoi et ne le serais sûrement jamais. Puis, encore une année plus tard, je naquis. Quel meilleur jour de naissance que le 14 février, jour des amours ? Et pour ne rien oublier, j'eus droit à un frère, de six ans mon aîné. Simple petite différence, il était un démon. Mais je l'aimais comme il était.

Tout se déroula à merveille, jusqu'à mes 10. Mes pouvoirs apparurent de façon inattendu. La peur eut failli tuer mon frère et ma famille. Se pouvoir se manifestait par de forts maux de têtes, puis tout ce que je voyais perdait ses couleurs. Comme si j'étais dans un film en noir et blanc, j'évoluais dans le même monde. Il n'y avait qu'une différence, les âmes. Je voyais les âmes de mes parents et de mon frère. Je ne pus jamais aller plus loin dans la découverte de ce pouvoir, étant donné que mes maux de têtes revenaient, mon pouvoirs se désactivait, et je faisait exploser quelque chose après ça. Je ne pus en supporter d'avantage, et partie chez ma grand-mère maternelle. Grand-mère que ma mère détestait ! Je ne compris réellement pourquoi qu'après. En échange de m'héberger et de m’enseigner l'art de la Lengua Ignis, transmise de mère en fille chez les Lazarin. Elle me remis entre les main une épée a deux main, bien trop grande pour la petite fille que j'étais alors. Puis, elle m'enjoignis a lui obéir , et surtout, ne pas rentrer chez moi. Je fus d'accord au début, ne souhaitant pas blesser encore mes parents. Puis, je compris pourquoi ma mère, ne souhaitais pas que je m'approche de mon aïeul. La vieille femme avait embrassé la magie noire et souhaitait en faire de même avec moi. Elle m'avait trompée ! Elle ne savait pas comment utiliser mon pouvoir spirituelle, qu'elle convoitait. Ainsi, elle m'appris ce qu'elle savait, la magie noir. Je dus rester chez elle pendant 3 semaines. Ce temps me parut long, si long ! Je n'en voyais pas le bout. Enfin, un jour de pluie, quelque chose entraîna ma grand-mère et les autres femmes Lazarin à me laisser sans surveillance. Ces femmes maudites, de notre famille ayant passé, comme ma grand-mère, tendue les mains aux matières sombres. Grâce a ce divertissement inattendu, je pus m'enfuir. Puis par la suite ... se fus le trou noir !

Tout ce que je sais, c'est que je me suis réveillé le lendemain dans ma chambre. Alexisse ( Ale pour moi ) , mon frère, été amputé d'une de ses ailes. Aucun d'eux, ni mes parents ni mon frère, ne voulurent me dire ce qu'il s'était passé. Ainsi que la perte du précieux membre de son frère. Celui-ci partit dans la journée, pour une école où il apprendrait a utiliser ses nouveaux pouvoirs acquis lors de mon trou noir. J'en fus attristé comme jamais. Ressentant son départ comme une perte d'un membre important. Si lui avait perdu son aile, j'avais perdu mon frère. Par la suite, je ne le revis que bien des années après. Lorsque j'eus atteint l'âge requis, je pus moi aussi me rendre à cette école. Et par une chance inouïe, je le retrouvais dans cet établissement. Nos retrouvailles furent émouvantes, tant, le temps de notre séparation fus longue. Quinze années, nous fûmes séparés. Quinze ans pendant lesquels, les lettres devinrent de plus en plus espacer, avant de se tarir.

Malheureusement, alors qu'il m'avait promis de rester avec moi. Il partit de nouveau. Me laissant derrière à nouveau, avec pour seul souvenir : des photos jaunies et des rubans rouges a poix blanc. De nouveau, la solitude me prit à la gorge. J'eus tellement mal, que la haine me happa tout entière. De ces sentiments envahisseurs, mon pouvoir spirituelle s'épanouis, telle une fleur sous le soleil. Il était puissant, mais puisait dans mes ressentiments en les tisonnant. Alors que j'allais faire la plus grande bêtise de ma vie, je fis la rencontre de Raphaël. Les cheveux roux, les yeux gris perçants, ce fut le coup de foudre. À son approche, au contact de son âme, ma rancœur se dissipa. Pourtant, il était un stagiaire à la bibliothèque, et j'étais une étudiante. Mais l'amour fut plus fort. Comme des aimants, nous ne pouvions nous ignorer. Vint ensuite les complications. Des catastrophes survenaient par dizaines. Plus d'une fois, lui et moi avions été à deux doigts de renoncer. Néanmoins, plus les obstacles s'entassaient, plus nous étions inséparables.

Par un jour ensoleillé, en plein pique-nique dans un bois, mon aïeul apparut. Un couteau sous la gorge de Raphaël, auréolait de flammes noires, elle me toisait. Je n'eus même pas le temps d'utiliser une de mes techniques. Seule mon épée fut sortie de son fourreau. Le combat par trop fois inégale. Mon amour était sous la lame de ma grand-mère, et cet étrange pouvoir me dictait de plonger dans ses flammes noires. Prenant sur moi, je pus dire :

- Relâche la grand-mère !

- Et pourquoi ? Me répondit-elle de sa voix traînante. Ce jeune homme pourrait me servir a bien des façons. Tant de puissance, tant de possibilités !

Puis, humant l'air, elle lâcha d'une voix posée, mais ou perçait l'envie :

- Je ne le relâcherais qu'a une seule condition. Donne moi ton pouvoir ! Tu n'es pas digne de le porter. Je t'ai instruite pour que tu devienne notre égale, mais tu nous a rejeté. HONTE A TOI !

- Il n'y a aucune honte a ne pas être comme toi, grand-mère !

Elle sourie de toutes ses dents, dévoilant une rangé de dents blanches. Et doucement, elle sortie d'un replis de sa cape verte. Tout en maintenant le couteau sur la gorge sur Raphaël, un objet cylindrique. Le tenant a une main, elle relança :

- J'ai du tuer, torturer et endommager quelques hommes, pour avoir cet objet. Je pourrais prendre la vie de cet homme, ou ton pouvoir. A toi de décider.

Le choix, si on pouvait l'appeler ainsi, ne lui causa pas trop de tourment. Elle savait ce qu'elle avait a faire. D'un geste, elle élança son pouvoir vers l'objet en question. Comme le sol assécher d'une rivière, l'objet cylindrique absorba mon pouvoir d'exorciste. Me laissant pratiquement sans force, je réussis à lancer mon épée sur mon aïeul. Prise par surprise, elle lâcha Raphaël. Si celui-ci n'avait rien dit pendant l'échange, il était tout de même rompu aux combat. De quelques coups, il écarta l'exorciste, et me rejoignis. Laissant le pique-nique, nous fuîmes en direction de l'académie. La seule chose qui nous sauva était notre rapidité a rejoindre la sécurité.

Par la suite, ayant perdu mon pouvoir spirituelle, je crus ne jamais devenir exorciste. Seulement, une nouvelle force, enfla en moi. Un nouveau pouvoir spirituelle me transforma. En soit, on pourrais dire qu'il n'était pas extraordinaire. Il était même assez simple a définir. Seul les inconvénients le rendait unique. A cause de ces changements, je dus redoubler une année pour me faire a ce nouveau pouvoir. Et alors que j'entamais mes 17 ans, je suis tombais enceinte. Au début, cela me fis peur. Je n'était qu'une étudiante en exorcisme, et une nouvelle vie enflait déjà en moi. Me causant, a mon grand dame, une succession d'événements autant dangereuses que délicates. Il fallut présenter Raphaël a mes parents ( qui ne l'appréciaient qu'à moitié ), s'organiser pour l'arrivé du nouveau-né etc. Plus la date fatidique approchait, plus les tensions montaient chez les femmes de mon clan. Ma mère et mon père avait beau ne pas apprécier Raphaël, ils respectaient mon choix. Tout le contraire des matrones Lazarin qui ne tarissais pas d'insultes. Elles ne voulaient pas que je prenne cette homme comme époux, ni que je mette au monde son enfant. Elles le disaient maudit et qu'il apporterait le malheur.

Ignorant ostensiblement ses commérages, je continuais ma grossesse. La colères de mes aïeul fut si grande qu'elles essayèrent par des moyens détourné de s'en prendre à Raphaël. Et par des procédés encore plus immondes, elles essayèrent de me faire l'enfant. Heureusement, la famille adoptive de mon amant, les Kasama, m'accueillis chez elle. Me donnant protection et réconfort lorsque tout étais désespéré. Cela dura des mois ! Avant qu'enfin, ma mère en eus plus qu'assez et réclama le titre de chef du clan pour me protéger. C'était un projet dangereux, mais le seule qui rapporterait une certaine paix dans ma famille. La manière d'accéder au rang de chef chez les Lazarin était une coutume différentes des autres clans. En effet, pour le devenir, il fallait être une femme du clan ( le pouvoir spécifique a la famille ne se transmettant que chez les femmes de la famille ); être suffisamment âgée; ne pas avoir succomber au pouvoir maléfique; et pour terminer, défier la précédente chef dans un défis de la maîtrise de la Lengua ignis. Avec soulagement, ma mère gagna face a notre aïeul. Ma grossesse continua dans un calme presque mystique, tant il n'y eut plus de soucis.

Néanmoins, la tranquillité n'a d'effet que pour un court instant. La soirée du 13 mai, je perdis les eaux et fus transporté à la maternité de Toulouse. Le travail dura 4 heures non-stop. Puis a minuit, à l'heure où les plus mystérieuses des choses se produisent, je mis au monde Céléstine. Au lieu du cris perçant d'un nouveau-né, ce fut le cri d'une bête qui emplit la salle d'accouchement. Devant moi, le visage transpirant a grosse gouttes, mon amant se transforma en monstre. Il était pourtant humain ! Il l'avait toujours été, l'avait toujours été, mais ne l'étais plus ... Mes proches ( amis exorcistes), se ruèrent dans la salle et réussir à maintenir la Bête. Par la suite, se fut comme si un voile s'était déchiré. Des attaques survenaient quasiment tous les mois ( voir semaines ). Des personnes encapuchonnées de noirs essayèrent de nous agresser, d'enlever Raphaël ou Céléstine. Pour notre survie, je m'en remis au clan Kasama, me mettant a leur service et déménageant autant que possible. Par contre, je ne fus qu'une partie de l'iceberg. Mon mari ( étant maris après la naissance de la petite ), devenait distant, attiré par la Bête en lui. Le sang, la folie et le carnage l'appelaient souvent a s'éloignait de nous. Avec bonheur, je fus capable de toujours l'arrêter avant qu'il y ait des victimes autres que lui-même.

La vie fut en tout point magnifique tout de même. Mon mari adoré, sa fille, nous l'entourions d'amour et de tendresse pour la réconforter. Elle se sentait différente, étant né demi-démone. Néanmoins, comme j'eus la chance d'avoir un grand frère démon, tout était normal pour moi. Les agressions et autres continuaient, tout en diminuant d'intensités d'année en année. Tout comme la vie de Raphaël. Sa nouvelle condition de démon l'affaiblissait, le rendait de plus en plus faible. Un jour que nous sortions, lui et moi, ayant laissé Céléstine a la maison avec ça nourrisse, nous fûmes de nouveau attaqués. Je me défendis bec et ongle pour protéger Raphaël ! Cependant, je perdis connaissance, frappé à la tête. En me réveillant, tout était calciné, et le corps de mon mari reposait paisiblement sur l'herbe sèche. Des agents des hautes sphères étaient présents, essayant de comprendre pourquoi, comment ?? Je fus incapable de leur répondre.

Après la mort de Raphaël, je me forçais à reprendre pied, a élever notre fille et a soutenir le clan Kasama. Ils étaient ma vie a présent. Les attaques avaient cessé depuis lors. Je ne les en remercia pas, ne pouvant me venger de ses lâches. Aujourd'hui, j'ai juré fidélité au clan Kasama, plus qu'a mon propre clan. On me surnomme le Dragon des Kasama, étant la conseillère financière du groupe, je suis implacable. Je souhaite laver le nom des Kasama comme quoi nous serons affilié a la pègre, et soutenir le chef du clan autant que possible.



Derrière l'écran

Nom/surnom:Comme vous voulait après tout
Âge:Presque la majorité !! Mais pas encore
Sexe:Féminin
Comment as-tu connu le forum ?:Par Sayu et Tsu
Que pensez-vous du forum ? :Trop bien !!
As-tu bien lu le réglement ?: Validé Izanami






Cleptomane
Ludicra, arrête de chiper !


Ludicra Valod



Information Personnage
Date de naissance ;;9 Mars
Âge ;;199
Sexe ;;Masculin
Origines ;;Royaume de la pluie et du feu
Race ;;Chien-loup des montagnes
Fonction ;;Fauteur de troubles

Exorciste;;Ombrage Lazarin


Histoire

Ludicra fut élevé dans une meute de chien-loup des montagnes. Quand il était louveteau, il ressemblais tellement a un renard que cela lui posa des problème avec les autres animaux. Heureux et un rien espiègle, il entreprit de ce convertir voleur en tout genre. Non pas, comme les véritable voleur, pour revendre ses objets a des marchants. Il pillait telle une pie voleuse ayant repéré des objets brillant pour y faire son nid. Il se fit connaître a travers tout Célestia comme la plus vile canaille qu'on est jamais vu. Et pour ne rien ajouter, il jouais du fait qu'il était mignon a croquer.

Un jour qu'il se fit prendre, on l'envoya sur Terre pour qu'il rachète ses vole par de bonne actions en tant que Gardien ( et aussi pour se débarrasser de lui ). Il se retrouva ainsi lié a une jeune fille de 15 ans du nom de Ombrage Lazarin. A partie de là, ils furent inséparables. Il la protégea, tout en continuant ses méfaits dans l'établissement où se trouvait la jeune fille. Sauf que cette fois, c'est elle qui prenait toutes les récriminations des victimes. En grandissant, il perdit son aspect de renard et grossit. Il prit l'aspect final d'un chien-loup, et grandit jusqu'à devenir aussi gros qu'un mouton. En plus de sa taille, il peux, comme tout adulte de sa meute, prendre un aspect humain. Pour ne pas dire qu'il a de la chance ( car il en a, le vaurien !! ), son corps se transforma, et il passa du statut "mignon a croquer " à "Oh purée qu'il est sexy" !

Bien que joueur, bagarreur, et semeur de trouble. Ludicra est surtout un chien au coeur d'or qui a soutenu Ombrage dans toutes ses difficultés . Et a même aidé a l'éducation de sa fille. Une autre faculté lui est venu avec le temps, qui est en vérité un accident. Lorsque Ombrage était a l'académi, elle renversa une potion sur Ludicra. Contre toute attente, la potion lui donna la faculté de ne pas craindre les brûlures. Toutefois, ces poils en ont pris un coup ! On peut donc voir ses cheveux passé du blond platine aux châtains aucune raison.

Pour ce qui est de l'avenir, attendez-vous a voir disparaître vos sous-vêtements mesdames ! Car Ludicra a entendu parlé du Gardien de Céléstine, et il compte lui enseigner l'art du vol. Tous aux abris !!




Dernière édition par Ombrage Lazarin le Mar 24 Nov - 12:13, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas

Icone de votre esprit :

Messages : 315
Date d'inscription : 27/10/2015

Feuille de personnage
Age: Je ne vous le dirai pas !
Couple: Alexander Valcherra
Autre(s):
avatar
The Monster Fonda


Akiko Gôto

The Monster Fonda

MessageSujet: Re: Le chant d'un lendemain heureux   Lun 16 Nov - 8:17

Coucou Ombrage !

Edit ! Donc après lecture de la fiche :


Pouvoirs : Tout me va très bien ! J'ai relu et je ne trouve rien à dire donc je valide. ^^

Psychologie et Physique : J'aime énormément ton personnage surtout que je sais d'où il vient tout ça ! Heureuse de le voir ici : 3 !!

Histoire : Tout est bon pour moi, elle n'a pas eu un passé facile. ^^

Je t'accorde donc ma première validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 68
Date d'inscription : 26/10/2015

Feuille de personnage
Age:
Couple:
Autre(s):
avatar
Exorciste


Nadya Eucliffe

Exorciste

MessageSujet: Re: Le chant d'un lendemain heureux   Mer 25 Nov - 14:00

De même pour moi tout me va, ta fiche est très bien écrite ! Tu as donc ma deuxième validation, j'ai hâte de suivre ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Icone de votre esprit :

Messages : 315
Date d'inscription : 27/10/2015

Feuille de personnage
Age: Je ne vous le dirai pas !
Couple: Alexander Valcherra
Autre(s):
avatar
The Monster Fonda


Akiko Gôto

The Monster Fonda

MessageSujet: Re: Le chant d'un lendemain heureux   Ven 27 Nov - 4:17




Félicitation !

Tu es officiellement validé(e).
N'oublie pas de faire recenser ton avatar ici ainsi que celui de ton gardien !
Egalement, nous t'invitons à faire un petit tour ici pour remplir ton inventaire, ta fiche de relations, ou encore tes demandes de rp !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le chant d'un lendemain heureux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chant d'un lendemain heureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Zone Hors Rp :: Archives :: Archive Fiches-