Ville Onmyouji est un forum RPG fait pour les amoureux de la fantasy, de l'aventure, mais aussi des univers "scolaires".

Sur ce forum il est possible d'interpréter des élèves comme des adultes au milieu de deux mondes différents peuplés de créatures fantastiques.

Ici, vous aurez le choix de vivre une vie normale, ou bien d'apprendre les arcanes de la magie et de défendre la Terre et Momo -la dimension d'à côté- contre de dangereux monstres!

Devenez traqueur ou forgeron, politicien, mafieux ou encore simple fonctionnaire ! Accomplissez des quêtes et perfectionnez vos pouvoirs ! Partez à la chasse ou venez nous aider à explorer les terres inconnues...dans tous les cas nous n'attendons que vous !

(Nouveau Forum, Accueil Convivial, Plusieurs Races, H/Y/Y Autorisé, NC-16)
Contexte Races Magie Célestia Avatar





Alexander Valcherra | Fondateur
Présent Profil
Akiko Gotô | Fondatrice
Présent Profil
Lyna Inukai | Administratrice
Présent Profil

























Ce forum est fermé
 
Chat BoxActuellement de connecté sur la CB, vous trouverez :



Revenir en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Professeur et élève [Pv.Shei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité

Invité

MessageSujet: Professeur et élève [Pv.Shei]   Dim 8 Nov - 22:21

A l’époque où j’officiais au comité de discipline, j’y étais pas pour rien. J’avais un rôle, en dehors du cassage de tronche de récalcitrants, la collecte d’informations. C’était quelque chose que je faisais naturellement, vu qu’en général, j’observais beaucoup les gens, ça me changeait de chez moi où je sortais jamais de ma chambre.

Aujourd’hui, en tant que prof, cette aptitude est plutôt pratique. Comme quasiment tous les professeurs de l’Académie, je me suis vu affecté en tant que prof principal à une classe. Je suis tombé sur une classe d’universitaires en dernière année, donc je dois causer avec eux d’orientation, savoir ce qu’ils veulent faire l’année prochaine.

Et dans le lot, j’ai plein d’élèves intéressants, et aujourd’hui, une est sensé venir me voir sur mon heure de creux de quinze heures. Ah c’que c’est cool d’avoir des heures sans cours. Parce que faut pas croire qu’en tant que prof de musique, j’ai peu d’élèves. J’ai justement la moitié des classes une heure par semaine ! Ça me fait un emploi du temps hyper chargé ! Enfin bon, j’vais pas me plaindre, au moins, j’enseigne une matière qui me passionne totalement.

Pour en revenir à l’élève, c’est une jeune femme du nom de Shei, Shei Kawashima. Une fille très joyeuse et sérieuse au niveau de son travail mais qui s’intègre pas aussi bien à la classe que les autres. Pas qu’elle soit exclus, hein. C’est juste qu’elle donne l’impression de vouloir mettre un mur entre elle et les autres, comme si elle ne désirait pas créer de vrais liens avec les autres. Mais bon, on ne vas pas juste parler de ça, le but est aussi de faire un peu plus connaissance, qu’elle me parler de ses hobbys et de ce qu’elle compte faire l’année prochaine.

Et sans prévenir, j’suis extrait de mes pensées par le bruit d’une porte qui s’ouvre. Sans la regarder, je l’invite à entrer et à s’asseoir.

- Hem. J’ai d’autres choses à faire, je ne vois pas pourquoi j’irais m’asseoir.

Je tourne la tête brusquement à l’entente de cette voix usée. C’est une des concierges qui devait sûrement croire que la pièce était vide et qu’elle pouvait nettoyer.

- J’avais prévenu que la salle serait occupée ! Qu’est-ce qu’ils foutent à l’administration ?!

La concierge repart ainsi sans rien dire, refermant la porte derrière elle. Ça me soûle ces histoires d’oublis, ils sont payés pour ça, pas à jouer aux cartes. La porte se rouvre à peine cinq secondes passées. Encore la concierge j’imagine.

- Qu’est-ce qu’il y a encore ?!

Puis je tourne la tête vers elle et me rends compte que cette fois, c’est Shei. Bordel ! J’suis con.

- Désolé, j’ai cru que c’était quelqu’un d’autre… Héhé. Prends une chaise et installe-toi. Tu vas bien ?


Dernière édition par Mashiro Kasama le Mer 11 Nov - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Professeur et élève [Pv.Shei]   Lun 9 Nov - 18:38

Il y a certaines journées qui ne me réussissaient pas. Cette journée, je l'aurais volontiers rangée dans cette catégorie, sans hésiter. En soit, il n'y avait pas grand chose. Après tout, depuis la matinée, ça n'était que des choses ridicules, mais agaçantes. Un stupide chat de gouttière qui avait hurlé à la mort toute la nuit, à croire qu'il voulait me punir de quelque chose que je n'avais pas fait, et un de mes sujets d'étude qui déménageait ( je n'étais pas une stalkeuse au point de fouiller dans les divers appareils électroniques nouvelle génération que ses amis pouvaient utiliser pour le contacter. Ce n'était pas ma tasse de thé, de plus. ). Mais surtout, l'évènement que j'appréhendais depuis le début de la matinée, c'était un entretien avec mon prof principal. Pour parler d'orientation, et tout ce blabla nécessaire à mon avenir.

Le sujet ne me dérangeait pas en lui-même. C'était quelque chose qui m'enthousiasmait presque, puisque cela signifiait que j'étais au plus proche de faire ce que je désirais. Non, pour ça, vraiment, ça allait. Mais c'était plutôt de discuter avec un professeur qui me stressait au point de me ronger nerveusement les ongles ou d'accuser un pauvre chat de mon manque de sommeil. Naturellement, en tant qu'élève sérieuse mais discrète, ils n'avaient jamais fait vraiment attention à moi, et parfois ça leur prenait des mois ( ou des années ) pour associer mon visage à un nom. Je n'avais donc jamais discuté avec eux, mais leur présence froide et hautaine, voulant que l'on réponde à leurs attentes exactes, me rappelait certains évènements qui m'obligent à faire profil bas devant eux.

Avant de m'y rendre, je sortais donc d'un cours particulièrement intéressant, tellement que mon poignet me faisait mal à force d'avoir pris des notes continuellement - encore sur du papier, la technologie ne m'aime pas -. Il faisait donc des tours rapides dans l'air pour essayer de se détendre un peu, pendant que j'avançais dans les couloirs silencieux de l'académie. Ce silence faisait un contraste douloureux avec les battements de mon cœur qui s'emballait dans ma poitrine. Chut, Shei. Mon envie de m'enfuir loin des longs couloirs de l'académie ne faisait que s'accroître de minutes en minutes. Mais partir en courant bras en l'air me semblait être une très mauvaise idée si je ne voulais pas contrarier le prof. Mettre un lapin à un prof c'est bof. Bougeant de leur propre chef, mes pieds m'entraînent contre ma volonté sur le chemin qui mène à la salle d'arts, lieu de l'entretien. Mon esprit cherchant à fuir la réalité qui s'approchait de plus en plus s'égara en voyant deux premières années d'université riant joyeusement. Je gravai leurs visages dans mon esprit afin de les retrouver et d'en faire des probables sujets. Et de les dessiner si j'avais un peu de temps.

La porte de la salle était enfin en face de moi. Je m'en approchais pour tourner la poignée quand une concierge à la mine furibonde en sort en me bousculant et sans prendre la peine de s'excuser. Sans noter véritablement l'impolitesse dont elle avait fait preuve, je lève les yeux aux ciel. Ma main tourne la poignée et je pousse doucement la porte avant de faire quelques pas dans la salle. La voix du professeur agacée retentit et je ne peux m'empêcher de sursauter, beaucoup trop fort par rapport à une réaction normale. Mon cœur avait bien du rater quelques battements. Mes yeux ronds comme des soucoupes - l'image est particulièrement bien adaptée à la situation, étrangement - interrogent l'homme alors que j'hésitai à m'avancer encore dans la pièce. Son visage se tourne vers moi puis il s'excuse. Aaaah, la concierge toussa toussa, ça sentait les problèmes d'administration.

Cette fois je m'avance dans la salle, essayant de faire le moins de bruits possible. S'il était déjà agacé par quelque chose, autant éviter d'en remettre une couche avec des causes que je pouvais facilement me permettre d'éviter. Je laisse tomber mon sac le long de ma chaise - sans oublier mon intention de silence - et j'articule un oui d'une voix que je juge ni trop forte ni trop inaudible. Mes jambes, par réflexe, se croisent et je les décroise aussitôt. Cette posture légèrement reculée pouvait faire comprendre à mon interlocuteur que je n'étais pas très ouverte à la discussion pour le moment, alors que je n'en avais pas réellement l'intention. Un soupir sort de ma gorge sans que je ne puisse le contenir. Mon obsession pour le langage corporel prenait un peu trop d'importance dans mes conversations. C'était beaucoup mieux quand je ne m'adressais pas à quelqu'un et que les autres se produisaient devant moi comme si j'étais un spectateur lambda. Mes yeux se dirigèrent vers le professeur. Actuellement, ce n'était pas le cas et c'était plutôt ses réactions qu'il fallait que j'observe et non les miennes.   
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Professeur et élève [Pv.Shei]   Mer 11 Nov - 18:43

Elle stressait ? Ou dans tous les cas, elle ne se sentait pas à l’aise, j’imagine. Ou elle n’avait juste pas envie de venir, ça se comprends. Je me souviens que moi-même, quand j’étais étudiant, je séchais tous les entretiens avec mes professeurs. J’allais me planquer sur le toit, dans le parc ou même allait faire un tour en ville, puis j’utilisais le comité de discipline comme excuse. Il faut dire que la plupart du temps, au vu de mes notes moyennes et de ma feuille d’orientation vide depuis des mois, j’aurais pas eu grand-chose à dire. Surtout que la plupart du temps, j’étais face à des professeurs qui au final se souciaient peu de moi, faisant juste ça parce que leur boulot leur impliquait d’avoir des feuilles remplies. Les adultes étaient pour moi tous pourris, j’avais tout sauf envie d’en devenir un. Et ils le sont toujours.

Enfin bon, j’préfère penser à autre chose. Si je suis là, c’est pour l’élève qui se tient en face de moi. Et si je disais qu’elle était mal à l’aise, c’est que je sais pas vraiment pourquoi mais on dirait qu’elle ne sait pas comment elle doit se tenir face à moi. Elle croise ses jambes pour les décroiser, elle soupire. J’lui fais peur ? Nan, je pense pas qu’elle est vraiment de problème avec moi, elle a jamais montré de signes à ce sujet. Mais je sais que la discussion en général ne la gêne pas non plus en général, vu que, malgré le fait qu’elle ne se lie pas pleinement avec ses camarades, elle n’as pas de problème pour discuter avec eux et même rire. Ça doit simplement être une histoire d’atmosphère. Ou une erreur d’interprétation, qui sait. Mais j’fais confiance à mes intentions premières et vais tenter de détendre l’atmosphère. A ma façon.

Je me lève doucement de ma chaise à roulettes, la saisis pour la placer devant moi, envoie mon pied vers l’arrière et… BAM ! La chaise part dans le mur grâce un bon coup de pied de ma part dans un grand bruit. Je me retourne vers Shei et lui fait un petit sourire.

- Surprise, hein ? C’est c’qu’on appelle briser une atmosphère pesante avec panache, n-


La porte s’ouvre brusquement, et la tête de M.Hie, un prof d’art, en sort, une veine ressortant sur son front.

- Qu’est-ce que c’est que ce bordel, M.Kasama ?
- Un accident de chaise, héhé. Désolé si je vous aie dérangé pendant votre cours, je serais sage comme une image jusqu’à la fin de l’heure, ne vous inquiétez pas.
- J’espère bien.

Dit-il en refermant la porte aussi sec. Je me retourne vers la jeune fille en me frottant les cheveux, un peu gêné.

- J’avais oublié que j’étais pas tout seul. Enfin bon, on va pouvoir commencer ! Et vu que la subtilité n’est pas le propre de ton professeur principal, j’vais aller au plus simple. Est-ce que tu arrives à imaginer de quoi ton futur sera fait ? Si oui, raconte-moi ta vision des choses !

Dis-je en claquant ma main sur le tableau, espérant ne pas réveiller à nouveau la fureur de mon collègue. Ouais, j’devais ressembler à tout sauf à un professeur pour elle, plutôt au cliché du maître dans les mangas. La classe en moins.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Professeur et élève [Pv.Shei]   Sam 12 Déc - 18:40

Continuant à gigoter sur ma chaise, je n'avais pas remarqué que mon professeur s'était levé et qu'il commençait à attraper la chaise devant moi. Je relève les yeux lorsque je sens que sa chaise quitte le sol, et je le regarde faire son geste. Je m'interroge: qu'allait-il faire, pourquoi ? Il la pose devant lui, et je soupire en songeant qu'au final il voulait juste la changer de place un instant. Ce n'était pas toujours très rassurant d'essayer de savoir ce que les autres autour de soit tentent de faire. Sauf qu'il ne s'assoit pas sur la chaise, pour le moment. Sa jambe se lève et je comprends légèrement trop tard ce qu'il va faire devant mes yeux. Son pied s'écrase contre le siège et il file à travers la pièce avant de s'écraser de l'autre côté. J'avais bien évidemment replié ma tête entre mes bras, de peur qu'elle ne me retombe dessus. Sans comprendre pourquoi il avait fait ce geste, je lève les yeux vers lui, avec un regard traduisant visiblement ce qui se passe dans ma tête, c'est à dire, mon doute sur la santé normale de son esprit. Il me répond par un sourire, et je commence franchement à halluciner. Et de me rendre compte que c'est une réaction plutôt intéressante, que je n'avais jamais vue nulle part. Au final, un sourire se dessine sur mon visage.

Il commence à justifier son geste, et je comprends juste qu'il voulait détendre l'atmosphère - plutôt original comme moyen de détendre l'atmosphère, tiens - quand la porte s'ouvre sur un autre professeur que je ne connais pas. Il n'a pas l'air ravi du bruit qu'a fait la chaise en tombant, et je me retiens de pouffer comme une petite fille. La colère me donne envie de rigoler, quelle bizarrerie. De l'autre côté du mur, ses élèves doivent faire beaucoup plus de bruit que la chaise, et après avoir fait par de son mécontentement au professeur, il se retire. Mon professeur à l'air gêné par ça et je retrouve un sourire presque compatissant.  Tout de suite, il enchaîne sur les questions qui fâchent. Mes yeux se lèvent vers le plafond alors que je réfléchis.

" Je sais vers où je me dirige, mais je n'arrive pas à m'imaginer. Après tout, le futur n'est pas quelque chose qu'on peut prévenir aussi facilement... Enfin, je pense que j'aimerais faire un métier en rapport avec les relations des gens entre eux... Comme travailler dans une agence de mariage, vous voyez. "

J'articule lentement, pas vraiment sûre que ce que je dis est compréhensible pour une autre personne que moi. Je ne me questionne pas souvent sur mon avenir, du moment que je sais quel métier j'ai envie de faire. L'orientation, quelle chose compliquée... J'y avais pensé un peu avant l'entretien, parce que c'était évidemment de ça qu'il était sûr que nous allions parler et j'avais juste dégagé cette idée.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité

MessageSujet: Re: Professeur et élève [Pv.Shei]   Mer 30 Déc - 11:45

Ses mots sont compliqués à entendre,  elle a visiblement du mal à le dire. Néanmoins, j’arrive à en saisir une grande partie.

- Je sais vers où je me dirige, mais je n'arrive pas à m'imaginer. Après tout, le futur n'est pas quelque chose qu'on peut prévenir aussi facilement...

Je me mets à serrer le poing droit assez fort en entendant ces mots. C’est vrai. On ne sait jamais ce que sera le futur. On n’imagine pas à quel point il peut-être horrible ou joyeux. Et surtout, même si l’on peut le prévenir, certaines choses ne peuvent être empêchées… malheureusement. Malgré ces pensées peu joyeuses, j’essaie de maintenir un sourire potable à l’élève en face de moi, histoire de ne pas l’effrayer. Après tout, je ne suis pas ici pour penser à mon passé mais au futur d’une de mes élèves. Elle se met d’ailleurs à me parler de ce qui l’intéresse.

- Dans le social donc ? C’est intéressant ! Il y a quelque chose qui t’attires particulièrement dans cette discipline ?

Reprenant ma chaise là où je l’avais envoyé, je me rassois devant elle tout en écoutant sa réponse. J’acquiesce, un sourire aux lèvres, satisfait de l’avoir entendue. Supportant mon menton avec mes deux mains, je la regarde et lui adresse d’autres questions.

- Il n’y a rien d’autres qui t’intéresse ? Je veux dire, même pas forcément par envie de faire ce métier plus tard, simplement par rapport à tes centres d’intérêts. Des professions que tu aimerais découvrir ou observer ?

Ne lui laissant pas le temps de répondre à ma première question, j’enchaîne directement sur une deuxième question.

- D’ailleurs, tant qu’on parle de centres d’intérêts, qu’est-ce que tu fais comme activité en dehors des cours ? Je ne te parle pas forcément de choses fait en club ou quoi que ce soit, simplement les choses que tu apprécies faire.

Tout en posant cette question, je la regarde, plus souriant cette fois, prêt à entendre sa réponse. Enfin, ses réponses plutôt, vu que ces questions vont en demander un certain nombre. Mais bon, elles sont importantes si je veux pouvoir bien appréhender Shei.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Professeur et élève [Pv.Shei]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Professeur et élève [Pv.Shei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chèr professeur,votre élève n'est en fait pas celle que vous pensiez [PV Jay]
» Professeur et élève [PV. Kakashi]
» Une élève sérieuse pour un professeur sérieux.
» Professeur Binns
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Clos :: Zone Hors Rp :: Archives-